mercredi 16 août 2017

Saintes : Pour tout savoir sur l’amour...

FIN’AMOR  CONCERT LYRIQUE


L’association Lyrique au Cœur, en partenariat avec la Ville de Saintes et l’Abbaye aux Dames, propose un concert lyrique dans le jardin de l’Hostellerie samedi 19 août à 21 h 30.
Ce projet est né du souhait commun d’organiser un événement lyrique ouvert et accessible à un large public sur la période estivale.

Fin’Amor ou l’amour courtois
L'Amour, au sens romantique du mot, n'a pas toujours existé. C’est une invention des troubadours, ces fameux poètes musiciens, et de leurs homologues féminins les trobaïritz. Leur art, la poésie lyrique, est le messager de cette nouvelle conception de l'amour. L’amour courtois, véritable art de vivre, se développe au XIIe siècle en France, dans les cours royales et princières, avant d’irriguer tout l'occident. Par la suite, les romantiques du XIXe siècle se sont beaucoup inspirés de cette poésie à la fois naïve et savante.

Pour tout savoir sur l’Amour
La chanteuse mezzo-soprano Romie Estèves et le pianiste Nicolas Krüger ont exploré le large répertoire de textes de ces poètes médiévaux. Ils les ont mis en regard avec des pièces musicales romantiques et ont découvert à quel point les compositeurs et poètes du XIXe siècle avaient puisé dans les thèmes chers aux troubadours : amour naissant avec le retour du printemps, idéalisation de la dame, amour lointain et inaccessible, amour passionnel, désespoir d'amour, dépit amoureux... Ravel, Debussy, Fauré, Liszt ou Duparc se sont appuyés sur les textes de grands poètes comme Verlaine, Mallarmé ou Pétrarque pour composer de sublimes mélodies, héritières directes de la "canso" médiévale occitane.
Présentation de Romie Esteve et Nicolas Krüger

Informations pratiques
19 août – 21 h 30 – Jardin de l’Hostellerie Saint-Julien entrée à 5€
Contact : B. Giraud, Président de l’Association Lyrique au Cœur : 06 63 18 15 85 / benoit- giraud@wanadoo.fr

Saintes aux jardins : des rendez-vous à ne pas manquer !

JEUDIS AUX JARDINS

Tous les jeudis jusqu’au 7 septembre 

 
Entre Jazz, Blues, Pop Rock, la ville de Saintes propose des concerts dans les jardins de la ville.
 Le public pourra y partager un pique nique sur l’herbe dans une ambiance conviviale.
 Nouveautés 2017 : Le Bœuf des jeudis, le public est invité à prendre ses instruments et à participer à cette scène ouverte.
Sur plusieurs soirées, l’Atelier du Patrimoine de Saintonge proposera, en amont des concerts, une découverte de l’histoire de la ville ou d’un de ses quartiers.

LE PROGRAMME :
Jeudi 17/08 - (gratuit) - Jardin Public
19 h : visite guidée par l’Atelier du Patrimoine de Saintonge « Les maisons de cognac du bord du fleuve ». Rdv Arc de Germanicus.

20 h 45 : Concert
 première partie : Floriane Tiozzo
, auteur compositeur, elle propose un mélange épicé entre chanson française et musique du monde. Sa voix authentique et chaude se mêle à la souplesse du saxophone, de l'accordéon et aux sons des percussions. Les textes en français de Floriane sont habillés par des rythmes latins, afro-cubains en passant par de la valse.

Deuxième partie : Tia and the Groove Box
. Remarquée par Larry Garner dont elle sera l’invitée en Europe à plusieurs reprises entre 1999 et 2001, Tia développe son propre style et s’impose peu à peu comme l’une des rares guitaristes chanteuses françaises de blues.

Jeudi 24/08- (gratuit) - Jardin Public
 20 h 45 : Stompin’Joe
Stompin'Joe chante les classiques du Blues, du Swing et du Folk en s'accompagnant d'une guitare, d'une grosse caisse, d'une cymbale Charleston, d'un harmonica et d'un kazoo. Le but est de produire à un seul musicien le son d’une formation complète comme le faisaient les maîtres du genre : Joe Hill Louis ou Jesse Fuller.

The Cognac Saints
 : C’est la rencontre des Rolling Stones et des Smiths sur le delta du Mississippi... L’alchimie entre les sensibilités pop anglaise de JanFi et l’enracinement profond dans le blues de Phil, ne tarde pas à porter ses fruits. Naturellement les compositions du groupe ont l’accent anglo-saxon et sonnent résolument 70’s.

Jeudi 31/08- (gratuit) - Jardin Public
 20 h 45 : Le Bœuf des Jeudis...
 C’est la rencontre à ne pas manquer, révélez le temps de cette soirée l'Artiste qui sommeille en vous. Scène ouverte véritable jam session, des rencontres uniques. A vos instruments.
 Sur inscription : e.bouchet@ville-saintes.fr

Jeudi 07/09- (gratuit) - Jardin Abbaye
 20 h 45 : Coconut Music Festival... 
Cette dernière date marque l’ouverture du Coconut music festival. Au programme: Lysistrata, Requin Chagrin, Lord Rectangle.
Infos pratiques

Chaque soir, des food trucks différents seront présents pour restaurer le public sur le thème de la cuisine du monde.
 Renseignements 05 46 92 34 72 / www.evenements-saintes.com/

Les rendez-vous de Saint-Georges de Didonne

• FORUM DES ASSOCIATIONS 


Le Forum des associations est l'occasion, de découvrir la diversité des offres associatives, dans les domaines aussi divers que le sport, la culture, les loisirs, la solidarité, les actions patriotiques, l'environnement... Tout au long de cette journée sont prévus : des ateliers, des animations et des activités sportives. Vous pourrez vous inscrire et rencontrer les responsables et bénévoles. Restauration sur place.
Evènement organisé par la ville de Saint-Georges de Didonne.
Samedi 2 septembre de 11 h à 18 h
Lac d’Enlias - Avenue Maréchal Juin - 17110 Saint Georges de Didonne.
Contact : 05 46 05 58 05 - www.saintgeorgesdedidonne.fr

• FESTIVAL « ET TOUJOURS EN ÉTÉ »

Festival organisé par l’association Créa et la ville de Saint Georges de Didonne au lac d’Enlias : animations, concerts, restauration sur place.
Lac d’Enlias, avenue du Maréchal Juin, face au supermarché.
Contact 05 46 05 58 05 www.saintgeorgesdedidonne.fr

EXPOSITION DES ŒUVRES DE L’ASSOCIATION « LA PALETTE DE SAINTONGE »

Venez découvrir les œuvres des artistes de l’association « La Palette de Saintonge » allant du figuratif jusqu'à l'abstrait.
Evénement organisé par la ville de Saint Georges de Didonne.
Du 12 au 24 sept. de 11h à 18h:
Galerie d’Art - Centre Culturel le Relais de la Côte de Beauté.
136, bd de la Côte de Beauté - 17110 Saint Georges de Didonne.
Contact 05 46 06 19 42 - www.saintgeorgesdedidonne.fr

LES JOURNEES DU PATRIMOINE

Samedi 16 et dimanche 17 sept.
Visite commentée gratuite du Phare aux Jardins du Phare
De 10h à 12h et 15h à 19h
96, rue du Port – 17110 Saint Georges de Didonne - www.saintgeorgesdedidonne.fr 

• Samedi 16 sept. à 18 h : Balade guidée gourmande

Départ de la Place de l'église. 5 étapes gourmandes jalonneront le parcours.
La ville de Saint Georges de Didonne, associée à l’Amicale du Personnel Communal organise une randonnée culturelle et gourmande. Cette promenade à travers la ville au fil du temps sur une période allant de la fin du XIXe siècle à celle du XXe évoquera les premiers bains de mer, les promenades au Trier avant la construction du boulevard de la Côte de Beauté, les marins pilotes de la Gironde, les phares dont le « phare aux lapins », les aviateurs des temps héroïques se posant sur la plage, les vacances du passé, la construction des villas balnéaire (et la destruction de plusieurs d’entre elles), et bien d’autres souvenirs et anecdotes liés à la transformation d’un modeste village en une station balnéaire.
Le circuit de 5,5 km environ partira de l’église pour rejoindre la plage via des sentiers charmants, avant de rallier le port et le phare par le chemin longeant la falaise et la promenade Charles Martel. L’étape suivante atteindra l’ancien restaurant Manem par la corniche bordée des pittoresques conches de la pointe de Vallières.
Le retour se fera par la rue de la Crète et la rue Collignon avec des incursions dans les rues et chemins adjacents.
Votre guide sera François Richet, écrivain, photographe et conférencier, auteur de nombreux ouvrages sur le passé de la côte saintongeaise dont la série « Souvenirs de…».
Né à Saint-Georges-de-Didonne, il a publié deux ouvrages sur la ville « Souvenirs de Saint Georges de Didonne » et « Les beaux jours retrouvés de Saint-Georges-de-Didonne ».
Tarif : 15€ - Inscription au 05.46.06.19.42.
Evénement organisé par la ville de Saint Georges de Didonne et l’amicale du personnel. www.saintgeorgesdedidonne.fr

• EXPOSITION DES ŒUVRES DE ALINE LARANT


Deux collections, deux styles différents mais une même recherche : la sensibilité de l’être intérieur face aux forces et douceurs de la Nature. Huile, Sa première collection huile est, pour la plus part de ses toiles, réalisée avec ses doigts, mains et bras comme outils de prédilection. Ils enlèvent la matière qu’elle pose sur ses toiles. Ils tracent des chemins de voyages intérieurs, et ou imaginaires en lignes courbes féminines et équilibrées. Dans ses peintures à l’huile, Aline Larant aime dévoiler sa vision du monde, sa sensibilité de l’être intérieur. Sans pour autant être dans une expression naïve, elle jalonne avec sincérité et joie de vivre sa passion de l’évasion vers des territoires intimes. En recherche constante de cette richesse intérieure qui nourrit son âme.
Aline Larant aime la partager et sans cesse évoluer. Acrylique « Etre face aux éléments de la nature me rassure ! » Dans cette collection acrylique, l’eau est l’élément central. « J’aime le flux de l’eau. Particulièrement le matin quand la brume se lève lentement… Il fait froid mais étrangement je me sens enveloppée d’une chaleur relaxante… »
A travers cette recherche picturale, Aline Larant trouve ce qui répond à son côté intérieur ; la façon dont l’eau, la lumière, les teintes se mélangent les unes aux autres, comment ces éléments peuvent la conduire à lâcher-prise et l’emmener en un voyage rassurant et enveloppant de paix et de douceur. Prêter attention aux moindres détails, écouter les réactions et réflexions des visiteurs, essayer de ressentir avec eux leurs émotions est l’ultime partie de son travail. Sa peinture devient alors le témoin d’une multitude d’émotions et d’interprétations variées. Pas de vernissage, mais un accueil chaleureux autour d’une tasse de café, de thé, ou tisane à la rose, jus de fruit. Aline Larant, présente tout au long de l’exposition, vous fera partager un moment d’échange riche en émotions.

Evènement organisé par la ville de Saint Georges de Didonne.
Du 26 sept. au 1er oct. de 10h à 19h :
Galerie d’Art - Centre Culturel le Relais de la Côte de Beauté.
136, bd de la Côte de Beauté - 17110 Saint Georges de Didonne.
Contact 05 46 06 19 42 - www.saintgeorgesdedidonne.fr

Les Amérindiens aux Lapidiales de Port d'Envaux

Journée amérindienne samedi 19 août aux Lapidiales de Port d'Envaux. Venez nombreux !


• Sylvette Garnier et Benoît Hapiot ont préparé des ateliers de peinture et de céramique autour des mythologies précolombiennes à partir de 15 h.

• Vous vous familiariserez avec les Kogis, leur vision du monde et leur philosophie à rebrousse poils des nôtres en regardant le film d’Eric Julien : “Kogis, le message des derniers hommes” à 16 h 30.

• Pour vous guider dans la pensée de ces Amérindiens, vous pourrez compter sur la disponibilité de l'anthropologue Christian Gros (un C.V. long comme l’Amazone avec la même générosité).

• Musique avec le duo “Luceras”, vous escaladerez les Andes en chansons à partir de 18 h 30...

• Repas amérindien à partir de 20 h 30 en réservant au 06 76 82 11 02. Cuisine préparée par la fine équipe de marmitonnnes et de marmitons des Lapidiales !

Fontaines d'Ozillac : L'eau inspire le photographe Philippe Roux

Firo, alias Philippe Roux, vous invite à découvrir sa nouvelle exposition photographique sur l’eau, ses mystères et ses reflets à la bibliothèque de Fontaines d’Ozillac. Photos récentes, aboutissement de la première version présentée en 2011… qui nous avait déjà mis l’eau à la bouche ! 


Lors du vernissage, qui avait lieu vendredi, Danielle Giraudeau, maire, et le conseil musical ont salué cette balade artistique à travers la Haute Saintonge. Trois mots viennent à l’esprit : limpidité, transparence et fluidité. A voir jusqu’au 26 août le mercredi de 16 h à 18 h et le samedi de 10 h à 12 h et 15 h à 18 h.

Philippe Roux et François Huchet, deux photographes de talent

Le vernissage en fin de journée. La bibliothèque de Fontaines d’Ozillac, commune dont la traversée du bourg a été entièrement rénovée, se trouve en face de l’église. A noter que l’épicerie (près de l’école) va rouvrir ses portes dans quelques jours : elle accueillera une pizzeria.

• Firo photographe Philippe Roux - Contact : 06 10 47 94 52
phroux@firo-net.com - www.firo-net.com

Et l’eau !

Quand l’eau sommeille, silencieuse au cœur du marais, elle imagine sa sœur marine qui danse avec les bateaux. Quand elle déborde et couvre la prairie, elle pense aux vagues de l’océan qui viennent battre le flanc des paquebots.
En Saintonge, il suffit de presque rien pour conjuguer l’esprit de la terre aux effluves de la mer.
La première étape de cette lisière littorale est Port Maubert, endroit pittoresque et renommé. Un chemin piétonnier serpente jusqu’au feston de l’eau. De là, on aperçoit des bateaux aux larges filets déployés. Ils capturent la pibale quand elle revient de son lointain voyage. Puis voici Mortagne et des lieux incontournables, Saint-Seurin d’Uzet et le site du Fâ qui fut, dit-on, le port de Saintes en des temps reculés.
Un peu plus loin, comment ne pas succomber au bonheur simple du pôle de Vitrezay, au port de Meschers, à ses grottes peuplées d’histoire, Régulus, Matata, à la presqu’île de Talmont, aux paysages vallonnés et aux falaises crayeuses - dont certaines sont prisonnières des terres - qu’illuminent les couchers de soleil ?
Pendant ce temps, au cœur du marais, dansent les libellules. Complices des nénuphars, elles dessinent des arabesques légères sur le miroir de l’eau.

Photo Philippe Roux
La Seugne, qui traverse Jonzac et Pons, est une rivière magique. Son lit se promène au gré de ses humeurs dans les prés et les roseaux. Elle semble n'appartenir à personne...
Sous les saules et les feuillages, elle empreinte des passages qu'elle seule connaît. Elle bouscule les nénuphars et raconte des choses étranges sur les fosses que les fées ont creusées lorsque l'eau se perd dans le miroir de la nuit. On y avait installé des moulins. Il en reste quelques ruines au milieu des roseaux. Parfois, de vraies maisons s'élèvent le long des chaussées solides où aboutit le marais. Inondé tout l'hiver, il aligne dans l'eau les pieds d'arbres glacés pour accueillir le soleil rouge au dessus des peupliers, des vols de canards et des nuages. Comme si tout cela était immense et ne finissait jamais.
C'est l'illusion du marais, comme l'illusion de la brume. Le temps s'arrête, les chevesnes musardent entre les eaux, la couleuvre se love et se détend. L'été, on entend le cri rauque du râle et l'envolée lourde de la poule d'eau. Rien n'a d'importance que ce petit morceau de temps, arrêté là par hasard qui voudrait faire croire qu'il est l'éternité.

Nicole Bertin

Ces clichés sont avant tout une évasion dans un monde de beauté, le nôtre. Gardons-le intact !

mardi 15 août 2017

Jonzac : concert aux Carmes vendredi 18 août avec Budapest et Itzamna

Budapest et Itzmana en concert au cloître des Carmes de Jonzac vendredi 18 août à 20 h 30. Entrée gratuite. Venez nombreux ! Une ambiance pop, rock, math rock, jazz fusion...


Budapest : “The best bits of Massive Attack and the best bits of Radiohead in one” (Les meilleurs morceaux de Massive Attack et les meilleurs morceaux de Radiohead en un) Kate Hutchinson - Glastonbury Festival ETC 2015.

Deux groupes, de 5 artistes chacun, investiront les lieux et raviront le public : "Itzamna" et "Budapest". Une belle soirée en perspective avec des artistes de talent, 
un concert gratuit à ne pas manquer !
Budapest s'épanouit autour de l’envie d’offrir une échappatoire universelle. Leur musique invoque des sensations rêvées, parfois oubliées. Depuis 2012, ils enchaînent les concerts jusqu'en Angleterre. Fin 2013, sort “White Flag”, un clip déroutant, où la poussière se mêle au sang ; premier opus d'une lignée de vidéo clips léchés et vibrants. “Alcaline”, premier long format du groupe, paraît en janvier 2015 : « Un premier album anglophone qui se distingue par sa douceur offensive » Rock n’ Folk.
Le groupe poursuit sa tournée à travers l’hexagone et revisite en parallèle son répertoire avec un ensemble de cordes, cuivres et percussions avec le projet “Tones & Pictures”. Le quintet est actuellement en pleine préparation de son deuxième album.

Itzamna : « D'abord un groupe d'amis, nous essayons de synthétiser les différentes influences que nous avons dans une musique éclectique, allant du jazz, de la salsa, de la musique de film, de Math-Rock and Metal ».

RENSEIGNEMENTS OFFICE DE TOURISME / 05 46 48 49 29

Mortagne : dimanche 20 août, brocante et musique avec Stag & Co, B-Roy et son accordéon

A l'occasion de la brocante de la Saint-Fiacre qui se tiendra sur le port de Mortagne-sur-Gironde dimanche 20 août toute la journée, l'Atelier Brocante de la Minoterie vous invite à venir écouter les Chansons Impopulaires de Stag & Co ainsi que les Chansons Populaires de B-Roy et son accordéon. Au bord de l'eau, sur le port, brocante, musique, buvette ! La brocante commencera dès 7 h du matin, avis aux chineurs et la musique suivra tout au long de l'après-midi…


STAGUEV & Co naît en 2012 d’une rencontre fortuite entre deux chansonniers à la longue expérience de la scène. En 2017, Staguev devient STAG.
STAG, répand depuis longtemps sa joie de vivre, sa colère et ses chansons impopulaires partout sur les routes de France. Attaché à la transmission, il s’investit dans le milieu associatif, anime des ateliers pour la jeunesse et partage son énergie entre scène et écriture. B.Roy, ex accordéoniste de Manu Chao, figure emblématique du Paris rock indé avec les French Lovers, est issu de la scène alternative des années 80. Il a pas mal bourlingué aux quatre coins du monde, notamment de 2000 à 2002 avec Radio Bemba. En 2015, Les deux hommes lancent officiellement le projet Staguev & co avec la sortie d’un premier EP « Le Chant des Baleines ».
En 2015 après l’enregistrement d’un titre sur une compilation au « Studio le Château » chez Laurent Thibault à Angers, un nouveau projet voit le jour « Stag’ » avec l’enregistrement d’un album 13 titres « Si j’ai bien compris ». A l’automne, les deux hommes se retrouvent en studio accompagnés de musiciens confirmés : STAG : guitare acoustique voix, B-Roy : accordéon, Francis Moze (Magma, Gong, Higelin, Lavilliers) : basse et claviers, Rémy Hubert (Oniris, les Nues, Taho) aux claviers, Henry Sérafini : guitares, Bubu Boirie (Edgard de l’est, Noir Désir) au violon, Franck Durand (Alex Grenier) : batterie percus, Natalia Magliano : Chœur, Laurent Thibault (David Bowie, Iggy Pop, Higelin) : prise de son, mixage et mastering
.
Une nouvelle formation de base composée de 4 musiciens est à pied d’œuvre pour le retour sur scène avec : Stag B-Roy Patrick Lemarchand (parabellum) à la batterie, Alejo Marassi (flor del fango, la banda del oeste) à la basse. Une formation à 6 est envisagée.


• Debout. 
Staguev est là, la guitare à la main et les mots plein la bouche. Passionné d’un espoir haut porté sur les notes dingues d’un texte qu’il gueule, chante, murmure, et fait se fracasser sur les barrières trop hautes de l’injustice ambiante. Vivant. Il démonte en amertume et en humour la dissonante inégalité de notre siècle. Libre. La fougue et le désir de vaincre en étendard, l’insolent sourire et la voix puissante en costume de scène, et juste au delà de l’artiste libertaire qu’il est, un homme. (Pierre Alain Abrial de la salle de « L’ours Maçon ») …

• Avec des textes coup de poing qui vont droit au cœur, Staguev semble jouer sa vie dans chacun de ses mots. Avec une élégance dénuée d’amertume, le chanteur politiquement poétique donne le frisson à son public (méconnus du grand public mais adorés par leurs pairs)…. « La Montagne » jeudi 1er  septembre 2016

• Attention les yeux, Staguev est de retour sur scène…. Messager à contre courant d’une société léthargique, « El Padre » sonne le réveil des consciences à travers des textes engagés, humoristiques et poétiques. Sous sa plume, les barrières tombent, les hommes se lèvent et les sentiments exultent. (…) Comme le bon vin, Staguev lève le voile devant nos yeux, libère notre esprit et donne envie de chanter, danser, crier, aimer jusqu’au bout de la nuit ! À consommer sans modération.  « La Dépêche » 05 janvier 2016 …

B. Roy et son accordéon


Lorsque B.ROY s'empare de son accordéon et interprète ses chansons, c'est tout l'univers du Paris rock indé, éternel et populaire, qui refait surface. Pas la Ville-Lumière flamboyante pour touristes, non, bien mieux : le vrai Paname celui de Belleville, Ménilmontant ou Barbès.
B.ROY fait partie de ces musiciens sincères et attachants, issus de la scène alternative des années 80. Il a pas mal bourlingué aux quatre coins du monde, notamment de 2000 à 2002 au sein de Radio Bemba, le groupe de Manu Chao. Accompagné par Patrick Lemarchand (ex-batteur de Parabellum) au cocktail drum et Alejo Marassi (du groupe Flor del Fango) à la basse, cet ex-French Lovers interprète avec énergie et sincérité - en plus d’une vraie légitimité - ses textes simples et touchants. Ceux-ci ont des ambiances de Cour des Miracles, de fleurs de pavés, évoquant un paradis perdu pour les apaches keupons, les rebelles et les laissés-pour-compte.
B.ROY ? Le genre de musico bon esprit qui, son accordéon dans les mains, dans un bar enfumé ou ailleurs, vous transporte dans son univers festif autant que rebelle… Et qui donne sacrément la pêche !

Carrelets illuminés à la nuit tombée : échappée belle à Port Maran

C'est reparti pour une nouvelle saison d'escales poétiques, ludiques et insolites au bord de l'eau. L'association Territoires Imaginaires revient cette année encore sublimer l'estuaire de la Gironde pour révéler sa beauté et la magie de ses gardiens mystérieux : les carrelets.


En ce dimanche 13 août, les Territoires imaginaires de Christophe Guiho ont posé leurs projecteurs et leurs bandes sonores sur les falaises de Port Maran à Arces-sur-Gironde, à l’initiative du conseil municipal et du comité des fêtes. Pour une première, ce fut un coup de maître puisque tous les ingrédients de la réussite étaient réunis, l'organisation sans faille des bénévoles et des élus, le temps et sa douce fraîcheur estivale ainsi qu'une affluence nombreuse, voisins des lieux, vacanciers et amateurs photographes venus en famille et en curieux.




Chacun est tombé sous le charme de ces ombres et lumières et leurs reflets, donnant aux structures juchées sur leurs hauts pieds des airs de théâtre. Ouvrez le rideau ! La falaise de Port Maran s'est transformée, l'espace d'une soirée, en un lieu féérique et enchanteur, les drôles de cabanes révélant la part mystérieuse de leur identité. Car qu’est-ce que l'ombre d'un carrelet ? sinon un carrelet ... et autre chose. Et c'est précisément dans cette autre chose que réside l’inconnu… que chaque « observateur » a recherché avec le bonheur d’être entré sur une scène animée de mille feux subtils. Spectacle accompagné du feu d’artifice de Talmont. Que demander de plus !



• ITINERANCE ATLANTIQUE
La nuit des carrelets au port des Callonges mardi 15 août de 14 h à minuit
La nuit des carrelets au phare du Richard, Jau-Dignac et Loirac jeudi 17 de 19 h à minuit
Carrelets en lumière, Fouras, plage sud du samedi 19 au lundi 21 de la tombée de la nuit à 1 h. 
La nuit des carrelets, Port des Barques mercredi 23 août de 18 h 30 à minuit


 REPORTAGE/PHOTOS MICHEL BERTRAND

• Mise en lumière des paysages et du patrimoine par des instants insolites

Christophe Guiho, directeur de l’association Territoires imaginaires : « Territoires imaginaires est né de ma passion pour les paysages au bord de l’eau, pour les événements culturels en lien avec les territoires, pour les projets artistiques partagés avec les habitants, et de mes expériences passées à développer des projets avec les collectivités, institutions et partenaires privés. Depuis la première Nuit des Pêcheries au Carrelet à Pornic en 2013, l’association n’a qu’une envie : porter ses actions au coeur des territoires, pour en faire rejaillir leur beauté naturelle, grâce à des propositions artistiques poétiques, insolites et harmonieuses »

lundi 14 août 2017

Morsure de vipères : va-t-on manquer de vaccins ?

Se faire mordre par une vipère est peu fréquent. Toutefois, cette « mésaventure » peut malheureusement arriver et des mesures sont à prendre. Un vaccin est souvent nécessaire, mais la situation est actuellement « opaque ». En effet, le VIPERFAV est en rupture de stock pour une durée indéterminée depuis mai 
2017. En conséquence, la date de péremption des derniers lots (2015/2016) a été repoussée. A partir de septembre 2017, le VIPERATAB d'origine anglo-saxonne sera proposé. Seul hic, il est surtout efficace pour la morsure de la vipère berus, espèce qu’on ne trouve pas dans le grand Sud-Ouest… 



Pendant les vacances, on peut faire de mauvaises rencontres. En général, les serpents fuient à l’approche des promeneurs, mais il arrive que les choses se gâtent. Voici quelques conseils qui peuvent vous aider :

• La morsure de vipère est peu fréquente et se produit surtout dans certaines régions de France (en zone rocailleuse par exemple). 200 à 300 morsures sont constatées par an, surtout au sud de la Loire (vipère aspic) et dans le Massif Central (vipère berus). Il n’y a pas d’envenimation systématique après morsure. La morsure n’est venimeuse que dans 50% des cas, sinon il s’agit d’une morsure dite sèche ou blanche. Les couleuvres peuvent aussi inoculer du venin, mais il est beaucoup moins puissant car il lui sert à paralyser ses proies, non pour mordre.
• Devant l’aggravation rapide des symptômes, une surveillance hospitalière d’au moins 6 heures est obligatoire devant toute morsure de vipère.
A domicile : il est conseillé de désinfecter la morsure, de poser de la glace sur le membre atteint et bien sûr d’appeler du 15. Ne pas hésiter à contacter le Centre Anti-Poison le plus proche (Bordeaux - 05 56 96 40 80). 
L’hôpital est le seul endroit où peut-être administré l’anti-venin. Attention, le vaccin habituel VIPERFAV n’étant plus disponible, le VIPERATAB peut être alors injecté.


• Comment distinguer une morsure de vipère ?

• Marques des crochets : 2 plaies punctiformes de 5 à 10 mm d’écart entouré par une auréole érythémateuse. 

• Douleur souvent immédiate à type de brûlure profonde pouvant irradier tout le membre atteint 

• Œdème : Précoce et signe de gravité car proportionnel à la quantité de venin inoculé. Si envenimation sévère, œdème douloureux, dur et froid. 

• Ecchymose, voire nécrose : Signes de gravité.
•  Fièvre, asthénie, sensation de malaise. 

•  Les troubles digestifs (douleur, nausées, vomissements) sont la première manifestation d’une atteinte systémique ainsi que des signes cardiovasculaires.



•  Traitement à faire à domicile

Allonger et rassurer la victime ; désinfecter au point de morsure (avec du Dakin) 
; appliquer de la glace sur le membre mordu 
; appeler le SAMU si critères de gravité 


  
• Traitement à ne pas faire à domicile

• Incision / succion / cautérisation du point de morsure.

• Ne pas mettre en place un garrot au niveau du membre lésé

• Ne pas utiliser un dispositif d’aspiration type Aspivenin (car inefficace)
• Ne pas injecter soi-même un anti-venin à domicile 

• Ne pas donner de boisson tachycardisante (thé, café)

• Les traitements administrés à l’hôpital

•  VIPERFAV (produit par Sanofi) : Anticorps d’origine équine neutralisant les protéines circulantes. Adapté aux vipères européennes (V. aspis, V. berus, V. ammodytes) à administrer dans les 10 heures suivant la morsure. Seul problème, le VIPERFAV est en rupture de stock pour une durée indéterminée depuis mai 2017. La date de péremption des derniers lots (2015/2016) a été repoussée. A partir de septembre prochain, en alternative, sera administré une spécialité anglo-saxone le VIPERATAB obtenu à base d’anticorps d’origine ovine, uniquement efficace sur la vipère berus qu’on ne trouve pas dans notre région…
Faut-en conclure que les laboratoires ne fabriquent certains vaccins ou médicaments que lorsqu’ils sont rentables ? La question reste posée…

dimanche 13 août 2017

Disparition inquiétante de Lucette Roudier : pourquoi les recherches n'ont-elles pas une ampleur plus importante ?

Lucette Roudier est portée disparue depuis le vendredi 28 juillet. Elle s'est perdue dans les bois de Fontcouverte, près de Saintes, où elle était partie chercher des champignons (c'est du moins la version officielle). Ses lunettes de vue ont été retrouvées près du club de tir à l'arc. Sa famille reste sans nouvelles. Depuis, de nombreux bénévoles se mobilisent pour la retrouver mais pour l'instant, ces recherches ne donnent rien, malgré tous les efforts déployés. 


Beaucoup de questions restent sans réponse, d'où le billet d'humeur de son neveu, Olivier Mallerault :

« Cela fait douze jours que je recherche ma tante avec ma famille et des bénévoles extraordinaires qui sont là depuis le début (Philippe, Sophie, Marianne, Romain et tous les autres) que je remercie énormément pour cette solidarité. Aujourd'hui, je me pose plusieurs questions. Pourquoi la famille a-t-elle été prévenue deux jours après sa disparition? Pourquoi les autorités ont-elles interrompu les recherches dans les bois pendant deux jours la première semaine ? Pourquoi Le Procureur de la République ne donne-t-il pas l'ordre aux autorités d'organiser une recherche avec les élèves de Paban, l'école de gendarmerie de Rochefort et le 1er Rima d’Angoulême ? Mobilisation de 300 personnes. Cela doit coûter très cher, mais ce sont nos impôts et une personne disparue de 72 ans est à retrouver. Je pense que s'il s'était agi d'une personnalité ou d'un enfant, les recherches auraient été lancées depuis un moment. Je reste mobilisé pour la retrouver et encore merci pour tous vos messages de soutien et aux personnes qui vont tous les jours dans les bois »...

samedi 12 août 2017

La pierre philosophale serait-elle à l'Abbaye de Fontdouce ?

La question reste posée puisqu'il s'agit de la trouver à l'occasion d'un grand jeu de piste baptisé Alchemia. 

Des conseils pour trouver la pierre philosophale...
La salle capitulaire

L'histoire gravite autour d'un moine, Frère Rémi, qui revient en Saintonge chargé des secrets qu'il a collectés lors de ses pérégrinations. L'objectif est de résoudre des énigmes - plus ou moins difficiles -  au cœur des points stratégiques du site, de la magnifique salle capitulaire en passant par les vestiges de l'abbatiale ou la distillerie. Ou encore les fontaines et le jardin ! S'articulant autour des cinq éléments, elles permettent de mieux comprendre ce qu'était la vie monastique.

La première édition avait lieu vendredi soir en présence d'une centaine de participants, parents et enfants généralement, prêts à déployer leurs connaissances respectives sur le Moyen-Age. A chaque étape du questionnaire, un mystère à élucider, un mot-clé à trouver et des jetons à collecter.

Des énigmes pas toujours faciles à élucider !
Un parcours parfois sportif !
Les secrets sont bien gardés !
Surtout quand ils se trouvent dans la farine du meunier
Ou dans un buis...
Fontdouce à la nuit tombée
Cette rencontre s'est déroulée dans une sympathique ambiance valorisant non seulement l'histoire du lieu, mais aussi le riche patrimoine de l'Abbaye de Fontdouce. Au terme de l'aventure et si les conditions étaient réunies, la quête se terminait par une découverte majeure...

On ne vous en dit pas plus : prochain rendez-vous vendredi 18 août à 21 h. Munissez-vous d'une lampe torche, c'est important car à la nuit tombée, la lecture des fiches et la recherche des indices s'en trouveront facilitées.

Une quête à mener !
L'escalier mystérieux
Ombres et lumières
La distillerie
Venez nombreux passer une soirée d'été en famille dans les pas de Frère Rémi.
Téléphone 05 46 74 77 08 www.fontdouce.com


Quelques merveilles...
Le scriptorium
L'Abbaye de Fontdouce (près de Saintes) : un lieu à découvrir !
PHOTOS NICOLE BERTIN

Montendre : la messe de départ du Père Hubert sera célébrée le 27 août

Le Père Hubert, curé de Montendre depuis trois ans (ainsi que des 12 paroisses avoisinantes), quitte la paroisse fin août pour retourner dans son pays, le Cameroun.

Prêtre à la forte personnalité, universitaire, d'une foi limpide, le Père Hubert laissera d'excellents souvenirs dans les mémoires. Il laissera aussi, aux personnes qu'il a rencontrées, sa force intérieure. Le Père Louis Morandeau lui succède.
Vous qui l'avez particulièrement apprécié, lui qui est venu vous visiter alors que vous étiez malade, qui a officié pour votre mariage, qui a officié pour les obsèques d'un membre de votre famille, qui a baptisé un de vos enfants, lui qui vous a souvent bouleversé lors de ses homélies, venez nombreux lui dire merci et au revoir ! Venez nombreux assister à la messe qui sera célébrée le 27 août en l'Eglise de Montendre à 10 h 30. Elle sera suivie du verre de l'amitié près de l’Eglise et, pour ceux qui le désireront, un "repas partagé aura lieu au Village vacances.

• Renseignements : Christine de Moncade 07 77 69 49 34 et Gisèle Merillac 06 78 19 68 21

Les Eurochestries : sacrée soirée avec les jeunes musiciens !

Jeudi, l'église de Jonzac accueillait la soirée de clôture des Eurochesties. Les jeunes, répartis en deux orchestres, ont démontré que la valeur n'attendait pas le nombre des années !



• Antonin Dvorak : Sérénade op.44 , 1er mouvement par l'ensemble de saxophones


• Pot-Pourri de pièces folkloriques serbes par le Chœur « Ivo Lola Ribar » de la société artistique et culturelle académique de Belgrade en Serbie - Direction : Milovan Pančić


Edvard Grieg : Peer Gynt, suite n°1, direction Daniel Cruanes Langreo


Heino Eller : Koit (Aube) direction Riivo Jõgi

Antonin Dvorak : In Nature’s Realm, op.91 direction Angel Luis Perez Garrido


Léonard Bernstein : West Side Story, arr. Genuini-Napolitano, direction Angelo Lalla

Manuel de Falla : La danza ritual del fuego, direction Angel Luis Perez Garrido


• Deuxième partie orchestre international
Symphonie planétaire – (Création – première mondiale)


- Louis Babin : Mutations - Dir. Louis Babin


- Juan Cruz-Guevara : Omnia Tellus (1. Verigium ; 2. Nostalgia), Dir. Angel Luis Perez Garrido
- Liang Hongqi : Into the clouds - Dir. Louis Babin
- Jüri-Ruut Kangur : Magic beauty of seas and oceans, Dir. Jüri-Ruut Kangur
- Jean-Philippe Vanbeselaere - The rainbow of life (avec chœur), Dir. : J.P Vanbeselaere


R.Wagner : Chœur des fiançailles, tiré de Lohengrin (avec chœur), direction Christophe Mauvais


J.Rutter : Look at the world (avec chœur), direction Christophe Mauvais


Jean-Philippe Vanbeselaere : Hymne des Eurochestries (avec chœur), Direction Claude Révolte

L'hymne des Eurochestries dirigé par Claude Révolte
Chaque morceau était présenté par Anne Bernard

Compositeurs et chefs d'orchestre réunis
Un moment exceptionnel que cet ensemble réunissant des jeunes musiciens venant de nombreux pays
Un nombreuse assistance réunie dans l'église de Jonzac

Les officiels au premier rang en l'absence de M. et Mme Belot qui ont rarement assisté au festival des Eurochestries : Christophe Cabri, le nouveau député Raphaël Gérard, M. et Mme Balout et un nouveau venu, Thomas Procureur, directeur des services à la mairie de Jonzac.
• REPETITIONS :


Croiser ces jeunes musiciens venant de nombreux pays dans les rues de Jonzac fait un bien fou ! La municipalité devrait envisager un "événementiel" les réunissant en dehors des concerts. Car de Jonzac, ils ne voient que les répétitions, les concerts, l'église et les commerces. Une grande découverte "patrimoine" (avec guides bilingues pour les traductions anglaise et espagnole) serait une piste. L'image de la ville en serait valorisée et peut-être inciteraient-ils leurs familles à se rendre dans la capitale de la Haute Saintonge ? Les jeunes sont les meilleurs ambassadeurs...
 PHOTOS NICOLE BERTIN