dimanche 27 mai 2018

Merveilleux arc-en-ciel...


Samedi, après une après-midi orageuse tourmentée (en particulier du côté de Pons et Jonzac où la grêle a provoqué des dégâts), la nature nous a offert en soirée un arc-en-ciel double et des couleurs lumineuses.
Un spectacle magique !






 © Nicole Bertin

samedi 26 mai 2018

Vigilance orange pour orages

La Préfecture de la Charente-Maritime appelle à la vigilance et met en place son dispositif d’urgence et de réponse à l’alerte de vigilance météorologique Orange pour orages lancée par Météo France

 © Météo France
Localisation et période de l’évènement :

Cette mise en garde vaut pour la période du 26 mai jusqu'à 22 heures.
Ce phénomène météorologique concernera tout le département de la Charente-Maritime.

Description de l’évènement 

Des orages remontent actuellement dans le golfe de Gascogne.  Ils remontent vers le nord et notamment les îles charentaises avant de s'évacuer en milieu de matinée : ils sont localement forts mais sans phénomènes violents.
En fin de matinée, de nouveaux orages remontent du sud sur les Pyrénées atlantiques puis s'étendent progressivement des Landes vers la Charente-maritime, puis dans l'après-midi vers le reste de Poitou-Charentes et l'ouest du Lot-et-Garonne et de la Dordogne. Ces orages seront parfois violents avec de fortes averses pouvant donner 20 à 40 mm en moins d'1 heure, très ponctuellement 50 mm, un risque de forte grêle et de fortes rafales de vent de 80 à 100 km/h. Ils seront également accompagnés d'une forte activité électrique. Le risque est plus fort sur Poitou-Charentes, et moindre sur l'est du Lot-et-Garonne et de la Dordogne .
Une accalmie progressive interviendra par le sud en soirée, avec encore des passages orageux, mais de moindre intensité. L’amélioration sera plus sensible en seconde partie de nuit.

• Actions entreprises par la Préfecture :

Le Préfet engage chacun à être très vigilant et à respecter les consignes de sécurité. 

Rappel aux usagers concernant les orages :
Ces conditions météorologiques appellent une vigilance accrue de la part de tous, et en particulier des usagers de la route. 
A l’approche d’un orage, s’abriter en évitant les zones boisées ;
Dans la mesure du possible, éviter les déplacements. 
En cas d’obligation de déplacement : 
Se renseigner sur l’état des réseaux routiers ;
Etre prudents et vigilants, les conditions de circulation pouvant devenir soudainement très dangereuses ;
Éviter d’utiliser le téléphone et les appareils électriques ;
Ranger ou fixez les objets sensibles aux effets du vent ou susceptibles d’être endommagés.
Dans un camping, vérifier qu’aucun danger ne vous menace en cas de très fortes rafales de vent ou d’inondations soudaines. En cas de doute, se réfugier dans un endroit plus sûr ;
Signalez sans attendre les départs de feux le cas échéant ;
Dans une zone sensible aux crues, prendre toutes les précautions nécessaires à la sauvegarde des biens face à la montée des eaux ;
S’éloigner des cours d'eau, des plans d’eau ou piscines ;
Ne stationner pas sur les ponts et autres ouvrages d'art comme les digues et levées de terre ;
Eviter les activités extérieures de loisir ;
S’éloigner des pylônes haute tension et des grues ;
Attention : la foudre peut tomber plusieurs fois au même endroit.

vendredi 25 mai 2018

Le 28 juillet, Pons remonte le temps avec la reconstitution du fameux bouchon !

La Ville de Pons organise, samedi 28 juillet prochain, une grande animation dénommée « Le Bouchon de Pons » proposant la reconstitution du bouchon de Pons sur la RN 137 un jour de départ en vacances au cœur de la cité pontoise dans les années 60




L’objectif de cette journée est d’organiser différents défilés et saynètes avec des véhicules anciens d’avant 1969, date à laquelle la déviation de la route nationale (une des premières de France), a été mise en service. Pour rappel, la RN 137 passait à l’époque, sous la voûte de l’hôpital, devant l’église St Vivien, la côte des Dames, rue Emile Combes, au pied du Donjon et rue Gambetta (en plein centre- ville).
Plusieurs scénarii sont en cours d’élaboration pour les animations du matin et de l’après-midi. A midi, un grand pique-nique champêtre sera organisé au centre ville sur les pelouses du jardin public pontois au pied du Donjon, à 17 h 30 Madison géant sur la Place de la République, le soir repas sur l’esplanade du château (façon marché nocturne). Les associations locales (collectionneurs de véhicules anciens, de commerçants, de couturières) sont associées au projet.
Les participants seront costumés. Un grand bal populaire va conclure cette journée sur le thème « Bal musette – guinguette des années 60 ». Toutes les animations proposées sont entièrement gratuites et ouvertes à tous.

  1. • Comment s’inscrire ?
    Vous devez renvoyer, avant le 15 juin 2018, date limite d’inscription, soit par mail : communication@pons-ville.fr soit par courrier : Mairie de Pons, Le Bouchon de Pons – M. Hélis, BP 76, 17800 PONS.
  2. Le bulletin d’inscription dûment rempli accompagné d’une copie de l’attestation d’assurance du véhicule
    Renseignements Mairie de Pons
    M. Hélis Philippe (Maire Adjoint) ou Mme Bertrand Christine (Service Communication) Tél. 05 46 91 46 46
    Mail :
    communication@pons-ville.fr 

Hôpitaux de Saintes et Saint-Jean d 'Angély jeudi 31 mai, journée sans tabac



Bilan des contrôles routiers du 18 au 21 mai : 39 suspensions de permis de conduire

Durant la période considérée, 556 infractions au code de la route ont été relevées par les forces de l'ordre dont : 135 vitesses excessives ; 50 conduites sous l'emprise d'alcool ; 6 conduites sous l'emprise de stupéfiant ; 30 usages de téléphone en conduisant ; 335 autres infractions (absence de ceinture, de port de casque, refus de priorité, conduite sans permis de conduire).
39 rétentions, entraînant suspension de permis de conduire, ont été prononcées.


• Bilan de l'accidentologie du 14 au 20 mai 

Pendant cette semaine, 16 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 19 personnes ont été blessées.

• Actions Sécurité Routière

Mercredi 16 mai, journée de sensibilisation à la sécurité routière auprès de collégiens et lycéens à la base aérienne de Saint-Agnant, avec la participation de la coordination sécurité routière et d'une IDSR. Au programme, stand et animations sécurité routière, sensibilisation aux dangers de l'alcool et des stupéfiants.

Dimanche 20 mai, journée de sensibilisation à la sécurité routière à l'initiative de la commune d'Arces-sur-Gironde, avec la participation de la coordination sécurité routière. Au programme, stand et animations sécurité routière, sensibilisation aux dangers de l'alcool et des stupéfiants.

Le préfet de la Charente-Maritime appelle les usagers de la route à la vigilance et au respect du code de la route. De nouvelles opérations de contrôle seront organisées très régulièrement afin de lutter contre l'insécurité routière dans le département.

Mortagne : concours de flippers, balade du moutonnier, brocante du port, vide-bateaux

Manifestations prévues sur Mortagne jusqu'à la fin juin. Pour info, la scène ouverte initialement prévue le 12 juin est annulée

Brocante à Mortagne (17 et 24 juin)
• ÉPREUVE SPORTIVE DIMANCHE 27 MAI de 10h à 14h

L’association Free Handi’se organise la septième édition du Relais bi-sports Handi-Valide « Free Handi’se Trophy entre Bordeaux et Nantes du 26 mai au 02 juin.
Epreuve tricycle tandem sur Mortagne
Renseignements : http://www.freehandisetrophy.com/

• BALADE DU MOUTONNIER

Vivez un moment nature au milieu des marais estuariens, accompagné des ânes bâtés pour le portage des enfants ; venez à la rencontre du moutonnier et de son troupeau.
Balade de 2h30 avec la participation de Thierry Gaussinel et des moutonniers de l'estuaire.
D'avril à octobre, tous les jours sur réservation et pendant l'été, tous les mercredis de 10h à 12h30

Contact Anestuaire : 05 46 90 50 91

• CONCOURS DE FLIPPERS ET LE GRAND BALBIZAR

SAMEDI 2 & DIMANCHE 3 JUIN 2018
Organisés par le Domaine du Meunier
Renseignements  05 46 97 75 10 / info@domainedumeunier.com
LE GRAND BALBIZAR, une journée au rythme de la danse et du burlesque, dans un cadre d'exception.

• ERMITAGE SAINT MARTIAL
DIMANCHE 3 JUIN 2018

“Matinées découvertes“, tous les premiers dimanches du mois, visite approfondie, départ 9H30 jusqu’à 14h30.
Apportez votre repas, libre participation, sur inscription uniquement au 07 82 59 63 78.
Renseignements : 07 82 59 63 78

• THÉÂTRE « LES BALADINS DE L’ESTUAIRE »
VENDREDI 8 JUIN 2018 à 20h30

Organisé par les Baladins de l’estuaire
Adulte 5 € - Enfant 3 € - Gratuit moins de 6 ans
Renseignements : 06 64 24 68 37

FOIRE AUX LIVRES D’OCCASION ET PAPIERS ANCIENS
DIMANCHE 10 JUIN 2018

Organisé par l’ASLEM toute la journée sur le port de Mortagne, place Parias
Ouverte aux particuliers et professionnels
3.50 € le ML
Exposition « Mortagne dans la Grande Guerre » avec des documents d’époque
Renseignements et inscriptions : Office de tourisme au 05 46 08 17 66

• UN BOUT DE CHEMIN AVEC ACCUEIL PAYSAN
DIMANCHE 17 JUIN 2018 à la ferme de la Gravelle

Une journée à la ferme Bio pour découvrir:
Randonnée, repas paysan, démonstration de tonte, découverte des animaux: ânes, moutons, chèvres, lapins, musique et l'espace jeux pour les enfants
Entrée gratuite
Repas paysan : assiette à partir de 10 €
Renseignement  & inscriptions office de tourisme 05 46 08 17 66 ou 05 46 90 50 91

• SORTIE NATURE : à la découverte des oiseaux du marais
DIMANCHE 17 JUIN 2018

RDV 9h15 à l’écluse au port  - Départ 9h30 pour 2h de balade avec un ornithologue amateur
2 € par personne (à régler directement au guide)      
Renseignements : Office de tourisme au 05 46 08 17 66

• BROCANTE SUR LE PORT
DIMANCHE 17 JUIN 2018

Organisé par le football Club FC2M toute la journée sur le port, Quai des pêcheurs
Buvette et restauration rapide sur place
Tarifs : à venir
Renseignements  & inscriptions : 06 58 56 78 14

• BROCANTE ET VIDE BATEAUX
DIMANCHE 24 JUIN 2018

Organisé par le CRÉA TEAM, toute la journée sur le port de Mortagne.
Buvette & restauration sur place.
2 € le ML
Renseignements et inscriptions : Office de tourisme au 05 46 08 17 66


• FÊTE DES MOUTONNIERS
DIMANCHE 24 JUIN 2018

L’association des moutonniers de l’Estuaire organise le DIMANCHE 24 juin la « Fête de l’agneau » à Royan sur le site du Vallon de Ration. Tout au long de cette journée vous pourrez rencontrer les éleveurs, découvrir l’agneau et son environnement naturel mais aussi de nombreux stands sur les activités autour de cet animal l’après-midi (chiens de berger, tonte…) ainsi qu’un marché des producteurs de l’estuaire, et des animations diverses et variées (courses des oies, tombola avec pesée de l’agneau, animation musicale…)

• Renseignements : Office de tourisme au 05 46 08 17 66

Saintes : gala de danse du Conservatoire municipal

Le conservatoire municipal de musique et de danse de Saintes présente son traditionnel gala de danse au public vendredi 25 et samedi 26 mai prochain, au Gallia Théâtre, à 20 h 30.
Ce rendez-vous annuel est l’occasion pour tous les élèves des différentes sections de danse de présenter au public saintais et à leur famille le fruit d’une année de travail avec leurs professeurs

L'école de danse (© Ville de Saintes)
1e partie : spectacle chorégraphique des élèves des classes de jazz – Direction : Nadine Rousseau
2e partie : spectacle chorégraphique des élèves des classes de danse classique
Les professeurs de danse des conservatoires de Rochefort et Saintes ont réuni cette année leurs élèves pour partager un temps chorégraphique.
Adapté par les enseignants de ces deux établissements, c’est le ballet Paquita, créé à l’Opéra de Paris en 1846, qui sera à l’honneur, proposant une suite d’extraits qui entraîneront le public au cœur d’une intrigue dans l’Espagne du 19ème siècle.
Servie par une musique gaie et légère, cette œuvre pétillante aux côtés festifs et enjoués mettra en valeur la richesse des costumes, et les qualités artistiques et techniques de tous les élèves.

Musique : Ludwig Minkus et Edouard Deldevez
Chorégraphie : Joseph Mazilier et Marius Petipas
Arrangement : Catherine Mokry-Etavard, Isabelle Peyraube, Nadine Rousseau, Emmanuel Roy

• Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Renseignements : 05.46.92.50.80

Manifestation des cheminots : la Région rappelle son engagement au développement du transport ferroviaire

Alain Rousset, président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Renaud Lagrave, vice-président en charge des Transports et des Infrastructures, ont reçu une délégation de syndicats cheminots à l'Hôtel de Région à Bordeaux. Ils leur ont remis un mémorandum rappelant l'effort considérable de la collectivité en faveur du rail et au bénéfice des usagers du quotidien.

La mobilisation des cheminots à Saintes
La Région Nouvelle-Aquitaine - et précédemment les Régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes - s'est fortement investie pour permettre aux citoyens néo-aquitains de disposer d'une offre de transport public ferroviaire régionale compétitive, dynamique et écologique, dans des conditions de sécurité optimale.

Aujourd'hui, 53.000 voyageurs utilisent quotidiennement le réseau TER Nouvelle-Aquitaine. Au regard de sa fréquentation, qui concerne majoritairement des voyageurs occasionnels, ce sont chaque année plus de 300.000 clients distincts qui bénéficient de l'offre de transport ferroviaire régional.

En 2017, la fréquentation des TER s'est accrue de +10,3% en Nouvelle-Aquitaine, contre une moyenne nationale de +4,8%. Cette performance traduit l'implication de la Région pour développer de nouvelles tarifications les plus attractives, avec, notamment, plus d'un million de billets à destination des jeunes et des groupes.

Ces résultats sont le fruit d'un important engagement de la Région. Depuis la régionalisation des TER en 2002, l'offre de transport s'est accrue de plus d'un tiers, en passant de près de 500 à 700 TER quotidiens. La Région s'est également impliquée pour proposer des offres plus performantes, avec, par exemple depuis 2017, une amélioration de 30 minutes du temps de parcours entre Bordeaux et Limoges. Enfin, l'intégralité du parc de matériel roulant a été renouvelée.

Ainsi, depuis 2002, la Région Nouvelle-Aquitaine a contribué à hauteur de 3,5 milliards d'euros au déficit d'exploitation des TER, et a investi plus de 800 millions d'euros pour le renouvellement du parc de matériel roulant et l'adaptation des centres de maintenance.

La contribution de la Région au déficit d'exploitation a augmenté de +5,7% par an, de 127 millions d'euros en 2002 à 311 millions d'euros en 2017, à un rythme plus soutenu que l'évolution des ressources des Régions, dont les dotations de l'Etat sont figées depuis 2009.
La Région a également fortement investi sur le réseau ferroviaire, avec, depuis 2002, 1,4 milliard d'euros d'investissements pour les infrastructures ferroviaires, alors même qu'il s'agit d'une compétence propre de l'Etat, et 86 millions d'euros pour les gares et pôles d'échanges multimodaux.

Cet engagement sans précédent au de-là de sa compétence a permis à la Région Nouvelle-Aquitaine de garantir la pérennité de l'ensemble de son réseau ferroviaire régional, et de permette son développement : en s'engageant pour la LGV Sud-Europe-Atlantique à hauteur de plus de 300 millions d'euros, pour la réouverture de Oloron-Bedous, mais également pour la pérennité du réseau capillaire fret à hauteur de près de 50 millions d'euros depuis 2002.

Pour autant, de nombreux défis doivent encore être menés. La qualité du service n'a objectivement pas évoluée depuis 2002, avec, en moyenne, un TER sur dix en retard, près de deux fois plus qu'en Allemagne. Par ailleurs, l'état préoccupant du réseau conduit aujourd'hui à pénaliser près de deux voyageurs sur dix par des limitations de vitesse sur plus de 300km du réseau néo-aquitain.

Aussi, un audit du réseau, commandé en 2017 par la Région à SNCF Réseau démontre, qu'au-delà de la mobilisation de la Région dans le cadre du CPER, 3,3 milliards d'euros devraient être investis pour garantir la pérennité du réseau, dont 1,1 milliard d'euros sur les lignes régionales.

Cinq lignes sont menacées de fermeture faute de travaux de régénération d'ici 2020 : Angoulême Limoges (160 millions d'euros de travaux nécessaires), Nexon Brive-la-Gaillarde (176 M€), Libourne Bergerac (91 M€, engagés en 2019), Périgueux Agen (140 M€) et La Rochelle La-Roche-sur-Yon (48 M€ sur le périmètre néo-aquitain).

Comme l'a souligné à l'unanimité le Conseil régional lors de sa séance plénière du 26 mars dernier, la priorité que s'est donnée la Région Nouvelle-Aquitaine aux transports du quotidien depuis la régionalisation du TER ne pourra être réalisée à moyens constants.

Au-delà de son périmètre de compétences que constitue le service public ferroviaire des TER, les investissements en matière d'infrastructure sont essentiels pour garantir un aménagement équilibré du territoire. La Région en appelle à un engagement fort de l'Etat et SNCF pour la mise en œuvre d'un plan à long terme de modernisation du réseau et d'une expertise indépendante de ses coûts.

Changement climatique : le deuxième rapport AcclimaTerra présenté vendredi 1er juin à La Rochelle

En 2012, l'ex-Région Aquitaine avait sollicité Hervé Le Treut, climatologue de renom membre du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) et de l'Académie des sciences, directeur de l'Institut Pierre-Simon La Place, professeur à Sorbonne-Université et à l'École polytechnique, pour conduire la production d'un rapport, pluridisciplinaire et collectif, sur les conséquences du dérèglement climatique. Cet ouvrage scientifique transversal inédit - Prévoir pour agir, les impacts du changement climatique en Aquitaine - était une première pour une collectivité et avait rencontré le succès.

Hervé Le Treut a été distingué par l'Académie de Saintonge en 2014
Avec la mise en place de la Nouvelle-Aquitaine, issue de la réforme territoriale de 2015, la Région a voulu poursuivre cette dynamique en demandant à Hervé Le Treut de conduire un deuxième tome, élargi à la fois à davantage de thématiques et à l'ensemble du grand territoire. Ainsi, ce sont près de 200 chercheurs qui ont à nouveau uni leurs forces pour le produire.

Ce deuxième tome sera présenté lors de la journée "AcclimaTerra", organisée par la Région, vendredi 1er juin à l'Espace Encan de La Rochelle.

La Région s'est fixé dans ce domaine des objectifs ambitieux et concrets, à l'horizon 2020, visant une réduction de 30 % des émissions de gaz à effet de serre et de 30 % des consommations d'énergie ; mais aussi de porter à 32 % la part des énergies renouvelables sur son territoire.

Présidé par Hervé Le Treut, le groupe AcclimaTerra est un comité scientifique installé par la Nouvelle-Aquitaine, qui travaille sur la question du réchauffement climatique.

Cette journée réunira de nombreux chercheurs et experts, des élus, des entreprises des filières vertes et énergétiques qui échangeront autour de l'histoire du climat, la qualité environnementale, la vulnérabilité et l'adaptation des activités et des milieux, la gouvernance et les normes et expressions citoyennes, et sur les actions à venir.

Saintes : l'art dans la peau !

• EXPOSITION PHOTOS

Il n’a pas fallu longtemps à ces deux esthètes pour se rencontrer et monter ensemble un projet. Stylée, brute et authentique, leur collaboration nous invite à approcher des corps tatoués pour en découvrir le moindre détail. Marion à la photo, Toto au tattoo.
Les modèles (aux looks et âges différents), ont été photographiés directement au salon du tatoueur. Dans un décor vintage verdoyant, les deux artistes nous invitent à découvrir des images de solos et de couples... intimement encrés. 

•  Marion Bertin - Stylisme photo & Prises de vue / 24 ans - Saintes (17)

Passionnée par le documentaire, Marion n'hésite pas à quitter le confort kitch et cosy de son studio saintais pour s'enfoncer dans la boue du marais ou la rudesse d'une partie de chasse à courre. Lors sa 1ère exposition saintaise fin 2016 ("Gueules de Saintonge"), cette photographe indépendante mettait l'Homme à nu, sans artifice. Avec ces portraits « Ancrés », elle met en lumière un dessin qui colle à la peau et en reflète la personnalité.
www.marionbertin.com



 Toto Vicario - Tatouage / 33 ans - Saintes (17)
Toto a ouvert son salon il y a un peu plus de 5 ans, non loin de la gare. Artiste à part entière (ancien graffeur et peintre à ses heures), cet autodidacte a su développer un style graphique très personnel. Sur le corps, devenu son terrain d’expression, il mêle selon la demande : formes géométriques, mandalas et symboles vivants. Th'ink tattoo shop : 74 rue du Pérat à SAINTES

• Infos
. Dates : Du jeudi 7 juin au samedi 7 juillet 
. Lieu : Kraken Bar - 7 rue du Bois d'Amour 17100 SAINTES (bar à rhums & cocktails - Expos, projections et musique) . Accès : Libre et gratuit aux heures d’ouverture
(du lundi au mercredi de 18h à 1h / du jeudi au samedi de 18h à 2h / et de 12h à 14h du mardi au samedi)
. Vernissage : Jeudi 7 juin à partir de 18 h
. A voir : Une trentaine de portraits mis en scène dans le style street art (papier affiche / différents formats)

Château de Panloy : rendez-vous aux jardins et soirées hantées

Animations du Château de Panloy au mois de juin 


• 2 et 3 juin : Rendez-vous aux jardins
Situé en bord de Charente, le parc de Panloy est constitué de vastes espaces très différents (espaces en pelouse et fleurs, espace boisés parcourus de canaux, prairie sèche) Aujourd'hui, ce lieu est un espace naturel préservé géré en collaboration avec des associations de protection de l'environnement (Perennis et LPO). 
Pour les rendez-vous aux Jardins : visite libre du parc avec son sentier nature ponctué de surprises (musiciens, jeux, chevaux, personnages costumés, animaux, animateurs nature). Ces animations auront lieu le samedi et le dimanche après-midi.
Accès aux bâtiments du parc : écuries, pigeonnier, chapelle, buanderie et boulangerie.
4€/adulte et 2€/enfant (de 4 à 14ans)

• 9, 23 et 30 juin : Soirées hantées


Le soir venu, les fantômes du Château reviennent à la vie et hantent les couloirs de la vieille demeure. En déambulant dans l’obscurité des couloirs du Château, vous aurez pour mission de reconstituer la généalogie de la famille, en partant à la rencontre de personnages étranges, drôles, effrayants, qui vous conteront, s’ils le veulent bien, leur vie passée… Aurez-vous le courage de venir découvrir Panloy la nuit ? Un cocktail convivial vous permettra de vous remettre ensuite de vos émotions.

Réservation obligatoire http://panloy.com/soireeshantees/
Renseignements au 05 46 91 73 23

Royan : présence du camion de l'émission "C'est pas sorcier" sur le village du développement durable

La Communauté d'Agglomération Royan Atlantique participe à la semaine européenne du développement durable, manifestation annuelle d'ampleur européenne destinée à faciliter les différentes formes de mobilisation concrètes, individuelles et collectives

 A cette occasion, plusieurs animations organisées par la CARA en partenariat avec la ville de Royan sont proposées au public, du 4 au 9 juin : conférences thématiques, découverte de la biodiversité, fabrication de composteurs et d'hôtels à insectes, marquage de vélos, présence du camion de l'émission "C'est pas sorcier" sur le village du développement durable, qui se tiendra samedi 9 juin sur la place Charles-de-Gaulle à Royan, de 10 heures à 18 heures.

• Le mercredi 6 juin, visite de l'entreprise Surfilm de Médis : fabricant d’emballages recyclables et réutilisables employant une centaine de personnes, Surfilm est engagée dans le développement durable grâce à une attention particulière portée sur l’économie circulaire. 

Pons/Linky : Des citoyens de plus en plus mobilisés contre ce compteur qualifié "d'espion"...

• André Gasquet commente les propos du maire, Jean-Luc Dibar…

Réunion à la salle municipale de Pons mardi dernier
Nos coutumes et usages, autrement dit nos habitudes, valent de l’or. Une fois collectées, les données sont vendues à des groupes pour qu’ils puissent nous démarcher. Tout cela se passe à notre insu et par les ordinateurs et les réseaux sociaux par exemple, nous contribuons allègrement au système sans y prêter attention. A chaque recherche sur le net, la démarche est enregistrée et comme par hasard, des offres de voyages sont envoyées en cas de clic sur des sites de vacances. Les ménages sont devenus de forts enjeux commerciaux et de marketing, dit-on dans le jargon. Les nouveaux compteurs électriques Linky, qui enregistreront les faits et gestes des foyers au prétexte qu’ils puissent suivre leurs consommations personnelles, viennent s’ajouter à la liste.

Stéphane Lhomme aux côtés d'Hélène et Henri Sandillon
Mardi soir à Pons, le comité anti-Linky de Haute Saintonge, que préside le dr Henri Sandillon, a rappelé à une salle archi-comble ce que nous réserve ce « capteur » dit intelligent (parce nous, bien sûr, ne le sommes pas !). Il avait à ses côtés Stéphane Lhomme. Cet élu girondin essaie de faire entendre la vox populi dans cette affaire où les habitants sont placés devant le fait accompli (35 millions de foyers seront concernés d'ici 2021). Le ton monte et les reportages sont nombreux, soulignant les méthodes utilisées par Enedis pour imposer le dit compteur. Bref, il arrive que les moutons de Panurge, si bien décrits par Rabelais, se rebellent face aux "salades" qu’on veut leur faire avaler au nom du fric, du pouvoir et de la rémunération des actionnaires...

Le nouveau compteur Linky est appelé à remplacer nos bons vieux compteurs bleus dont la plupart sont encore en état de marche
Sensibiliser les maires

Il y a quelque temps, Henri Sandillon et le comité anti-Linky ont adressé un courrier aux élus de Haute-Saintonge au sujet de ce compteur reconnaissable à sa couleur verte. Qu’un éminent praticien monte au créneau est courageux. Dans la région, chapeautée par Claude Belot l’éternel en poste depuis un demi-siècle, les maires de la Communauté de Communes s’alignent sur la position  du "patron" qui est favorable au compteur Linky. Etant proche du Syndicat d’électrification comme le sénateur pontois Daniel Laurent, ceci doit expliquer cela. Ainsi, lors de la réunion organisée à Saint-Germain de Lusignan voici quelques mois, aucun premier magistrat n’était présent ! On fait passer les anti-Linky pour des gauchos, écolos, un brin "zozos" qui refusent d’entrer dans la modernité connectée. Le fond de leur action est tout autre !

Les maires peuvent agir...
En ce qui concerne les compteurs Linky, certains pays sont moins enthousiastes que la France à son sujet : La Belgique, l'Autriche, la Lituanie, le Portugal les ont refusés et l'Allemagne ne les autorise que pour les grandes entreprises. Aux dernières nouvelles, Angela Merkel a la tête sur les épaules !
Officiellement, Linky entre dans la transition énergétique, c’est pourquoi, mandatés par Enedis, des sous-traitants ont entrepris de changer tous les vieux compteurs qui marchaient comme une montre depuis des décennies. Première anomalie : l’espérance de vie de Linky se situe entre 5 et 7 ans. Voici qui annonce la couleur.

Laissons la parole à Henri Sandillon : « Depuis quelque temps, circulent des courriers et des mails annonçant pour 2020, dans le sud de la Charente-Maritime, l’installation des compteurs Linky qui remplaceront les compteurs bleus dont la plupart sont encore en état de marche.
Face à cette démarche d’Enedis, présentée comme évidente et obligatoire, nous souhaitons attirer l’attention sur l’inquiétude grandissante des administrés qui s’interrogent sur la capacité ou l’incapacité de leurs élus de les protéger et de leur assurer des conditions de vie en accord avec le maintien de leur santé. L’élément nouveau, c’est que le compteur Linky est à la fois compteur et capteur, récepteur et émetteur de données. Il permet ainsi le recueil automatique et la transmission très précise à Enedis de données personnelles concernant les habitudes de vie. Pour assurer cette transmission, Linky utilise le CPL (courant porteur en ligne), générateur d’ondes électromagnétiques dont l’innocuité en matière de santé n’est pas démontrée. L’ANSES en dénonce le risque et insiste sur la nécessité d’études complémentaires.
Là où Linky est déjà installé, certaines personnes se plaignent de malaises et d’une sorte de syndrome clinique, l’hyper-électro-sensibilité. D’autre part, il semblerait que cette nouvelle technologie entraîne un surcoût de facturation à l’usager. En effet, la collectivité nationale devra assurer pendant des années le remboursement de la mise en place de ces nouveaux compteurs. Par ailleurs, un nouveau comptage de consommation est engendré par Linky : les unités de mesure changent, le compteur lui-même a sa propre consommation d’électricité qui s‘ajoute à celle de l’usager, alors que les anciens compteurs ne consommaient rien. Enfin, Linky disjoncte facilement. Il faut rehausser les puissances, ce qui enfle le prix des contrats, entraînant une majoration des factures d’environ 25 à 30% ».

Ajoutons à ce constat que le fameux compteur pourrait prendre feu. Plusieurs exemples ont été rapportés par la presse. L’origine des sinistres est bien sûr contredite par Enedis, mais des éléments incitent tout de même à la réflexion.



622 communes ont délibéré contre l’installation forcée du compteur Linky

Devenu un « pro » de la question, Stéphane Lhomme a fait une présentation détaillée qui comportait une revue de presse, locale et nationale. La liste des écrits est longue : augmentation des factures, vieux compteurs en vrac à recycler, Mamie malmenée par un sous-traitant (un cas parmi d’autres), et puis les hackers, plus intelligents que Linky, qui pénètrent les outils connectés et s’emparent des informations que fournit le compteur. Il y a aussi des détails cocasses : des appareils électriques qui s’allument sans raison, des coupures inopinées dans les quartiers - les uns ayant du courant, les autres pas - et une église qui doit choisir entre la lumière et le chauffage, le compteur disjonctant sans cesse. Dieu n'y peut rien !

Pugnace, Stéphane Lhomme est conseiller municipal 
de la commune de Saint-Macaire en Gironde
Les opérations se faisant à distance, certains craignent qu’en hiver, le fournisseur n’opère des délestages chez les particuliers pour alimenter les entreprises. Détail qui a son importance, c’est l’Allemagne - avec ses centrales à charbon si décriées -  qui fournit la France en électricité quand elle est en pénurie. Nos centrales nucléaires, âgées pour la plupart, ne sont plus suffisantes.
Autre nouvelle, la pose du compteur ne s’arrêtera pas là puisque le but de la manœuvre est d‘y associer des émetteurs radio Linky, le fournisseur (EDF) venant vous vanter les mérites du tout wifi. Ainsi, vous ne serez pas au milieu d’un champ de roses, mais d’ondes électro-magnétiques. Un vrai bouquet !

Bref, on peut refuser Linky. Les communes, qui sont propriétaires des compteurs (mission qu’elles ont souvent déléguée au Syndicat d’électrification), peuvent prendre des délibérations afin d'assurer la liberté de choix (622 à ce jour. La ville de Tours, par exemple, a agi en ce sens afin de garantir aux habitants la possibilité d'accepter ou de refuser ce compteur). De nombreux dossiers sont entre les mains du Tribunal administratif, preuve que le sujet mobilise.
La réunion s’est terminée par les questions du public. Une prochaine réunion devrait avoir lieu à Saintes où un comité a été créé.


 • Tous renseignements 

• Les propos du maire de Pons, Jean-Luc Dibar, remis en cause par un conseiller municipal, André Gasquet

Le maire de Pons ouvre la réunion et souligne sa "neutralité"
Venu accueillir les organisateurs, Jean-Luc Dibar, maire de Pons, a déclaré qu’il était « d’une bienveillante neutralité », ne souhaitant pas se prononcer sur les compteurs Linky. D’où le fait qu’aucune délibération n’a été prise en conseil municipal (le Préfet a déclaré qu'elle serait entachée d'irrégularité) , « chacun doit conserver son libre arbitre ». Et d’ajouter : « je proposerai à Enedis d’organiser une réunion publique afin de développer son argumentaire. Cette société souhaitait intervenir au sein du conseil municipal, j’ai dit non ». Après cette introduction, le premier magistrat a quitté la salle.
Lors du débat, les propos du maire ont été contestés par André Gasquet, conseiller municipal : « je regrette qu’il ne soit pas resté avec nous. C’est une question de politesse et de correction. Il n’a jamais été question du compteur Linky et d’Enedis au sein du conseil, sauf à indiquer la date de la réunion d’aujourd’hui. Aucun débat, ni vote sur une neutralité quelconque n'ont eu lieu ». Deux autres intervenants ont abondé dans son sens.
On peut sans doute comprendre la prudence de Jean-Luc Dibar dans cette affaire. Il est des circonstances où l’on préfère rester au milieu du gué.
Explication lors du prochain conseil municipal ?

L'intervention d'André Gasquet, conseiller municipal
• Questions réalistes sur le compteur Linky

• Questions soulevées par la Cour des Comptes (composée de personnalités dont on ne peut mettre en doute la clairvoyance), « le coût énorme de cette opération, un grand gaspillage pour le pays, une rentabilité exclusivement profitable à Enedis et un surcoût certain des factures des particuliers ».

• Une attitude très offensive d’Enedis, imposant son nouveau compteur Big Data et favorisant ainsi la prise de renseignements : une intrusion dans la vie des citoyens. Tout cela sans information, sans concertation. Certains habitants ont été carrément malmenés par les agents qui se montrent intimidants, annonçant des pénalités en cas de refus, des coupures d’électricité. Des méthodes surprenantes au pays des Droits de l’Homme…

Un débat animé a fait suite à la réunion
 • Un surcoût évident des factures

• Santé : Le profit financier d’Enedis oublie tout principe de précaution vis-à-vis des méfaits possibles du Linky, ondes susceptibles de provoquer de réelles pathologies dont les hyper électro-sensibles sont les révélateurs avancés. Dans les contrats signés jusqu'en mai 2014, Enedis s'engageait à ne pas dépasser les 50 Herz. Une norme tout à fait acceptable et sans danger. Mais la donne a changé. Aujourd'hui, ils utilisent des ondes électromagnétiques micropulsées qui émettent des fréquences dites G1 (entre 63.000 et 74.000 Herz). Des projets de G3 (300.000 Herz) et même de G5 (490.000 Herz) sont en cours. « Ces fréquences irradient dans les câbles et les appareils » explique l’association des Citoyens Eclairés. « Les études menées sur la dangerosité des ondes sont encore insuffisantes. Un récent rapport de l'Agence nationale des fréquences (ANFR) fait état de mesures réalisées en laboratoire, dans des logements où les expositions aux ondes sont bien plus fortes que celles annoncées par Enedis. On sait que la multiplication des expositions aux ondes - wifi, téléphones mobiles - engendre des malaises, des maux de tête, des troubles du sommeil, des difficultés de concentration, des palpitations cardiaques. Les enfants sont particulièrement exposés »…

  Une coupure de presse parmi tant d'autres

Saintes : 14 combats de boxe prévus lors de la nuit de l'impact IV !

Cette année, on monte d’un cran grâce aux nombreuses entreprises partenaires, le soutien de la ville de Saintes et les employés des services des sports. Le 9 juin, au gymnase du Grand Coudret, seront présents à Saintes des boxeurs que tous les passionnés suivent à la télé et qu'on retrouve généralement à Paris, Marseille, Lyon ou Lille. Les boxeurs vont tenir toutes leurs promesses ! Venez nombreux…

• 14 combats sont prévus sur ce gala : 1 amateur, 7 semi-pros et 6 pros
 
6 combats de boxeurs saintais, un combat amateur  Florian GORGITCH team D-I face un boxeur BOUHERET Michel ATTB de TROYES en kick Boxing

• Les combattants semi-pro
 
Delphine GUENON team D-I, double championne de France full contact - 52 kg  en  semi-pro rencontrera dans les règles du Kick Boxing Laury VICO du club Dragons full 59 de VALENCIENNES, championne de France 2017 de Full contact et Kick boxing  - 56 kg. Elle a été battue en novembre 2017 chez elle dans les règles du full contact. Un combat qui va être très engagé !

Ulrick DENIS team D-I -71kg  sera opposé à un boxeur de la région Occitanie club de Clermont Hérault Wladimir Di NARDO, très bon boxeur !

Le dernier combattant Benjamin BOUTET team D-I  - 71kg, qui livre des combats de titan à chaque sortie, sera opposé un jeune prometteur de la team JB Muay thai niortais, Luidgi GRIMOIRE. Un combat revanche car il a été battu il y a 2 ans lors du championnat de ligue 2016 en amateur. Un combat qui sent la foudre…

Clément Nisole team D-I - 60kg , double  vice-champion de France 2017-2018 en full contact en semi-pro sera opposé pour une belle dans les règles du K1 Rules  face un boxeur de Bordeaux Mehmet  GUINEY que a battu les Saintais en Octobre ainsi qu'au championnat de ligue Nouvelle Aquitaine pour les championnats de France.

Vincent SCHNEUWLY team D-I - 81 kg sera opposé à un boxeur d’Angoulême Nazim DJENNADI battu à la 2ème édition en amateur avec protection. Cette revanche se fera dans les règles du K1 Rules semi-pro sans protection…

• Les PRO

1ER combat  K1 RULES 
Gaëtan GREAU du club Nieul sur Mer (17) sera opposé à un jeune pro du club NIMOIS (30) Issam HAMDOUNE en k1 rules  - 71kg

2ème COMBAT EN FULL CONTACT - 65kg  ENTRE Yoann PORTAILLER du Full Contact CREUSOTIN (71) UN CHAMPION de France de Boxe Anglaise Champion du monde ISKA face un jeune Professionnel du Club de St-Yzan de Soudiac (33) Jean Marie PIETRZAC .


L’hollandaise MARIANKA BESTEBREUR, parmi les meilleures mondiales dans cette catégorie des -6 5kg en k1 rules, sera opposée à la Française Mallaury KALACHANIKOFF du club de NICE, la meilleure Française dans cette catégorie, plusieurs fois championne de France. Un combat féminin très attendu par les fans et passionnés de boxe.


Le Parisien AL RADHI AIMAN, multiple champion de France, 21 combats, 19 victoires dont 6 par Ko, sera opposé k1 rules à l’expérimenté Chinois VANG MOUA qui compte plus 194 combats avec 165 victoires dont 90 KO, 26 défaites, 2 nuls. Un combat international qui va faire déplacer du monde de toute la France car Vang MOUA est une icône dans le K1 rules …

Un combat qui va faire trembler le Grand Coudret car jamais le club n'a reçu cette catégorie + 91kg.
Parmi les meilleurs Poids lourds actuels, le Français Cyril GANE vient d’une des plus grandes écoles de boxe et de MMA de PARIS, la team MMA FACTORY. Multiple champion de France chez les lourds en boxe thaï, il rencontrera le géant arrivant de Moldavie Pavel VORONIN, connu mondialement. Il a participé aux plus grandes organisations de boxe dans le monde. Un style simple, mais une puissance qui a mis KO plus d’un ! Un combat qui n‘ira sûrement pas jusqu’au bout car à ce poids, les coups font très mal …

...et le combat très attendu  de la soirée...

 
Le combat international en k1 Rules -75 kg, ce qui se fait de mieux au monde entre le Turc Veda HODUK  - 36 combats au plus haut niveau , seulement deux défaites, une frappe puissance et solide - et la jeunesse montante venant de l’Ile des Canaries, le talentueux Maximo SUAREZ ! Ce combat sera la cerise sur le gâteau d’une énorme soirée de boxe qui va faire vibrer le Grand Coudret…


La soirée sera animé par le speakeur professionnel Stéphane de Bordeaux, le dj GREG SKHAN de Royan, des rings girl. Les Sweat Dancer de PARIS feront des animations et des shows pour l’entrée des boxeurs.
 Des jeux de lumière, fumées, lance-flammes seront de l’animation.
Un vrai show à l’américaine que Saintes va encore vivre le 9 juin !

Sera présent le Président de la Fédération Française de Kick BOXING avec sa délégation car La NUIT DE L’IMPACT est aujourd’hui connue mondialement pour sa qualité d’organisation et par le niveau des combats proposés, grâce à cette réussite et la retransmission du gala sur la Chaîne Canal, et Canal Plus Sport qui diffuse dans plus de 80 pays, d'où une reconnaissance mondiale. 60 bénévoles seront présents, 1500 spectateurs sont attendus pour partager une superbe soirée sportive.

La soirée débutera à 19 h par une démonstration de l'école de boxe saintaise pieds/ poings sections 6/9ans 9/13ans 14/17ans en light contact/ kick light/ muay Thaï éducatif.

• Ouverture des portes à 18 h
. Tarifs ring 20€ ; 
Tarifs tribune 15€
 ; Tarifs Enfants -10ans 10€
 ; Table vip lunch champagne pour 4 personnes  300€ ; 
Restauration sur place chaud ou froid, boisson

Paiement CB accepté
 - Chèque non accepté.

mercredi 23 mai 2018

Parc des labyrinthes de Montendre : à la découverte des œuvres de l’artiste Bob Verschueren


Au cœur du nouveau parc, vous découvrirez les œuvres de cet artiste belge qui a travaillé le bois - environnement oblige ! - lui donnant des allures et des formes qui retiennent l’attention. Nid  inversé, bois destiné à l’homme, cages dans les arbres pour prendre de la hauteur et admirer l’horizon… A vous de repérer ces créations au cœur des labyrinthes !


L’artiste présente ses œuvres :

• Avyrinthe 

Accroché dans un arbre, un agglomérat de cages se connectant entre elles crée une sorte de labyrinthe à destination des oiseaux. Pourquoi ces créatures ailées n’auraient-elles pas elles aussi une attraction à leur destination ? Bien sûr, les animaux n’ayant pas les mêmes loisirs que l’homme, cette création est seulement faite pour aiguiser l’imagination des visiteurs, les inciter à rêver que des volatiles prennent plaisir à folâtrer de cage en cage.

• Le Fournisseur 

Depuis la nuit des temps, les arbres ont été pourvoyeurs de matériaux pour le bien-être de l’être humain. Avec leur bois, l’homme se chauffe, crée des outils, des meubles et bien d’autres choses. Pour rendre hommage à l’arbre, j’ai réalisé cette installation qui évoque une « corne d’abondance » d’où se déverse une incroyable quantité de bûches. Ce tronc a été placé sur une butte couverte d’aiguilles de pins, en guise de socle, de façon à donner une forte présence à l’installation.
 
• Vous êtes ici ! 

Dans le contexte du « Parc Mysterra », dédié au thème du labyrinthe, j’ai voulu donner une touche de « non-sens » à cette installation. Les villes sont très souvent pourvues de plans d’orientation marqués d’un point généralement rouge, avec l’inscription « Vous êtes ici ». Dans le cas présent, personne ne cherche une carte, puisque le but est d’errer sans point de repère. Cette installation marque un point sur le sol, ce qui ne sert à rien pour s’orienter. L’objectif de se perdre est donc respecté.
Ce travail a été réalisé sans artifice pour assembler les branches. Ici, ni vis, ni clou ni ligatures.

• « Généalogie »

Deux arbres reliés entre eux par la racine
. Confronter ses racines et celles des autres, c’est faire de la généalogie. Déjà l’arbre est utilisé par les humains pour arriver à visualiser les descendants de sa famille, avec toutes les ramifications qui se propagent au fil du temps. Montendre abrite le Cercle Généalogique Sud Saintonge, ce que j’ignorais lorsque j’ai conçu cette installation. Heureuse Coïncidence !


• « La pensée radicale » - tronc de pin et racines de pins 

« Radicalisme » est un mot qui a, bien sûr, comme étymologie le mot latin radix, signifiant racine. L’erreur des fondamentaliste est celle de vouloir tellement se préoccuper des racines qu’ils en oublient de développer des branches et des feuilles fraîches, de prendre l’air, de se développer en toute liberté.

Des œuvres originales à découvrir. La collecte du bois nécessaire a été assurée par des bénévoles de Solidarités Jeunesses internationales, par les services municipaux de Montendre et l'entreprise Berger de Souméras

• Bonne idée que d’avoir installé sur le site les sculptures qui se trouvaient au château !


Bienvenue au parc des labyrinthes avec le Minotaure. Ces sculptures ont été créées initialement pour le château de Montendre par cinq artistes travaillant pour le symposium Pierres en dédale (juillet 2016).
Le sujet n’était autre que le labyrinthe ! Ainsi, Sylvie Berry a donné vie à « Ariane » qui déroule son fil entre chevelure et labyrinthe, Michel Stéphane et Mathieu Harzo à leur Minotaure, Caroline Grassiot au « mythe Nuclar », clin d’œil au mythe d’Icare, et Thomas Petit à un « labyrinthe tridimensionnel ».


Nouveau à Montendre : Au milieu des pins, des labyrinthes, des jeux et des émotions !


Sous le signe du rhododendron, la forêt connectée !


Montendre possède enfin son grand projet réalisé par la Communauté de Communes de Haute Saintonge. Il s’agit d’un parc de labyrinthes axé sur le numérique : en effet, pour se guider et connaître la marche à suivre, téléphones ou tablettes sont nécessaires. Le but du jeu est de résoudre les énigmes qui sont proposées sur des thèmes variés (enquête, orientation, etc). Et pour finir, quoi de plus amusant que de se transformer en fantôme dans les brumes d’un bain de vapeur !

Ouvert depuis le 5 mai dernier, le parc de labyrinthes de Montendre (au nombre de sept), baptisé Mysterra©, fait partie des rendez-vous qu’il ne faut pas manquer. En famille ou avec des amis, l’aventure se partage ! Le parcours d’orientation ou Mysterraventure permet de découvrir une bonne partie du site ; Mysterrenquête propose des énigmes à résoudre sur fond de toile historique, à l’époque où sept chevaliers français et anglais s’opposaient lors d’un combat mémorable tandis que Mysterritoire invite à rechercher des pierres énigmatiques. On peut aussi flâner à la découverte des œuvres de l’artiste belge Bob Verschueren ou dans les allées du labyrinthe des sens. Sans oublier Mystorria...

L'agencement du site
Deux passerelles, entrée et sortie
L'équipe, dirigée par Céline Coquin, compte actuellement une vingtaine de salariés. 
Amy Martin est responsable de l'animation
A l’entrée, le bâtiment d’accueil en bois, conçu par l'architecte Philippe Madec, s’insère parfaitement dans le cadre bucolique. La partie, plantée sur des échasses, abrite un snack qui offre une vue imprenable sur l’environnement.
Le départ s’opère de l’étage à partir d’une passerelle qui conduit directement dans l’enceinte des labyrinthes. L’agencement du site est bien conçu. Dans les sentiers, pas de Minotaure en vue (sauf en pierre !), donc pas besoin de fil d’Ariane ! Pourtant, ne croyez pas que la partie soit facile car il s’agit de bien suivre les consignes pour réussir les épreuves ! C’est là que le numérique entre en jeu, la réponse devant être validée sur smartphone ou tablette grâce à des bornes bluetooth. Cependant, tout est prévu en cas de défaillance avec une "pointeuse" manuelle (pour Mysterraventure en tout cas).

La visite du site permet d’apprécier les travaux réalisés au cœur des onze hectares et l’énormité (c’est le mot) des plantations qui profitent d'un arrosage goutte-à-goutte. Si les rhododendrons sont les rois incontestables de ce nouveau parc (il est vrai qu’ils apprécient la terre de bruyère), on découvre à leurs côtés de nombreuses autres variétés. Cette étape est incontestablement celle des amoureux de la nature !

Le snack avec vue imprenable sur la nature !
Et c'est parti !
Le labyrinthe des sens
Miroir et énigmes à résoudre
Durant une après-midi, on peut conjuguer plusieurs labyrinthes, tout en sachant que le gong retentit à 18 h et 20 h à partir du 1er juillet. Pour se remettre de ses émotions et avant de quitter les lieux, une étape au carré des brumes est indispensable ! En conciliant plusieurs cordes à son arc, le concept est ludique et novateur.

Brume au cœur des pinèdes !

La responsable du site est Céline Coquin qui a travaillé durant de nombreuses années à Disneyland Paris où elle produisait des spectacles. Sa famille étant originaire du secteur (Montendre et le moulin de Cordie à Marignac), c'est avec plaisir qu'elle a retrouvé cette région qu'elle connaît bien. « Pour moi, le lancement de ce parc est un challenge. Il manquait quelque chose à Montendre ! » souligne-t-elle. Et d'ajouter « les responsables de la Haute-Saintonge sont motivés ainsi que les associations. Je rencontre des gens incroyables. C'est un territoire qui bouge et les offres y sont cohérentes. Il y a du potentiel ! ». L'équipe, d'une vingtaine de salariés, sera renforcée au moment de la haute saison, à partir de juillet. Céline Coquin insiste sur un point : permettre à tous les publics de profiter du parc et pas seulement aux pros de l'informatique. Le labyrinthe des sens et la découverte des œuvres de Bob Verschueren, par exemple, ne nécessitent pas forcément une connexion !

Le parc compte de nombreuses sculptures et œuvres d'art

• Informations / réservations au  05 17 24 30 59 ou sur https://www.facebook.com/mysterraparc/
sur facebook : https://www.facebook.com/mysterraparc/

• Prix unique d'entrée pour les adultes 13,50 euros. Boutique à l'accueil

• En juin, fermeture du parc le jeudi

 • Les points positifs  

Près du lac Baron Desqueyroux, lieu de quiétude prisé des pêcheurs et des promeneurs, l’aménagement du parc des labyrinthes a été bien pensé. Pas de problème de stationnement, un espace ayant été aménagé devant l’ancien restaurant (propriété de M. Thillet) qui devrait rouvrir ses portes prochainement (il sera bien utile pour l'accueil des groupes). Le snack, avec vue sur le lac, est très sympa. Pour les amateurs d’art, l’expo des œuvres de Bob Verschueren est à découvrir et le déplacement des sculptures du château vers le lac est une bonne idée.

L’accueil et l’encadrement sont professionnels. A l’intérieur, les parcours sont suffisamment variés pour motiver les participants. Coup de cœur pour le carré des brumes qui apporte de la fraîcheur ainsi que le labyrinthe des sens. Côté numérique, désormais, outre les tablettes Androïd, IOS (système d’exploitation d’Apple) fonctionne, ce qui simplifie la vie des propriétaires d’iPhone et d’iPad (demande actuelle pour une connexion simultanée de 500 personnes au lieu de 100) ! Pour recharger son téléphone (gratuitement), une installation est prévue sur le site (avec fil de raccordement). Elle fonctionne à partir de panneaux solaires.


• Les points à améliorer

Nous sommes dans la phase de rodage. Comme l’essentiel repose sur les connexions numériques (avec chargement de l’application), il y a quelques petites choses à améliorer afin d’obtenir une utilisation optimale. Au départ, la création du profil du joueur peut "buguer". En ce qui concerne Mysterraventure par exemple, qui donne un parcours prédéfini, le joueur ne peut pas choisir les points comme il veut. Par ailleurs, le chronomètre s’arrête lorsque son téléphone se met en veille ! Du côté du labyrinthe des sens, la description des plantes pourrait être plus étoffée (la plante comporte un numéro et une explication est apportée par l’application). Quant à Mysterrenquête, regarder la liste des indices et valider la réponse pour indiquer qui est le coupable est impossible.
Plus généralement, le départ de chaque parcours mériterait une indication bien visible et un plan serait nécessaire à chaque visiteur, quel que soit le labyrinthe choisi.
Le créateur de l'application, Opixido, sera prochainement à Montendre pour dresser un bilan des premières semaines de fonctionnement et répondre aux attente des visiteurs.
                                                                                                                                                                      
• Il faut savoir qu’en ce lieu particulier, les consignes sont strictes, en cas d’orage par exemple. Mais vous êtes avertis par les hauts-parleurs. Donc, pas de problème !

Sous le signe de rhododendron ! Inauguration officielle du site prévue prochainement
• Les parcours sont développés autour de thématiques variées : l'art, les 5 sens, la compétition, l'histoire, une enquête avec une énigme à résoudre et un coupable à découvrir ou encore un parcours labyrinthique pour les tout-petits. Ils invitent au jeu, au défi. En utilisant son smartphone ou sa tablette, le visiteur doit résoudre des énigmes et trouver des réponses pour connaître le fin mot d'une histoire…


• Mysterra® est un ensemble de dédales ouverts. A la géométrie parfaite des labyrinthes traditionnels dessinés dans des buissons ou des champs de maïs parfaitement taillés, Mysterra® a préféré les courbes moins disciplinées et le respect de la nature. Aux parcours labyrinthiques clos, monotones et parfois angoissants, ont été préférés la sinuosité et l'ouverture. Dans les espaces aménagés et proposés par Mysterra®, vous mobiliserez votre imagination et votre intelligence, votre goût de la compétition ou de la contemplation.