lundi 26 juin 2017

Tout un week-end de festivités pour l'arrivée de la LGV !

Les 1er et 2 juillet à Poitiers, Angoulême, Arcachon, La Rochelle et Niort  


A l'occasion de la mise en service de la LGV Tours-Bordeaux dimanche 2 juillet, la Région Nouvelle-Aquitaine fête ses territoires et l'arrivée de la grande vitesse avec les voyageurs ! Ainsi, en parallèle du week-end inaugural qui se tiendra à Bordeaux, des festivités auront également lieu à Poitiers, Angoulême, Arcachon, La Rochelle et Niort en partenariat avec les agglomérations !

 • Poitiers (86)
Le 1er et 2 juillet de 8 h à 18 h, un stand évènementiel se tiendra sur le parvis de la gare de Poitiers en partenariat avec Grand Poitiers : distribution de goodies (petits cadeaux), produits régionaux (chabichou du Poitou, pruneaux d'Agen, noix du Périgord, broyé du Poitou, galettes charentaises), jeu-concours permettant de gagner des centaines d'entrées pour les sites et parcs touristiques régionaux, documentations touristiques et gourmandes... Par ailleurs, la Région est partenaire des festivités organisées tout au long du week-end par Grand Poitiers : concerts, expositions, projection de film... Programme complet sur : www.poitiers.fr 

 • Angoulême (16)
Dimanche 2 juillet de 10 h à 18 h, installation d'un stand évènementiel sur le parvis de la gare, en partenariat avec Angoulême, Grand Angoulême, Grand Cognac et le Département de la Charente : distribution de goodies, produits régionaux, jeu-concours, documentations, animations « croqueurs de BD »...

• Arcachon (33)
Dimanche 2 juillet : opération grand public en partenariat avec Arnaud Boissières, navigateur du Vendée Globe, et son bateau : visite gratuite du bateau par petits groupes (ou trois sorties d'1 heure par groupe de 8 personnes), possibilité en fin de journée d'une sortie VIP en présence d'Yves Parlier (8 personnes maximum), jeux pour gagner des billets coupe-fil pour la visite du bateau, et distribution de goodies.

• La Rochelle (17) et Niort (79)

Dimanche 2 juillet : une hôtesse en gare de la Rochelle et Niort fera une distribution de goodies, produits régionaux, jeu-concours, documentations. Les deux agglomérations organiseront leurs festivités LGV le 28 août prochain, date à laquelle, elles bénéficieront pleinement de la desserte LGV.

Tapis et portraits de Gaëlle Germain au Vieux Clocher de Saint-Palais sur Mer

Le vieux Clocher de Saint Palais-sur-Mer a ouvert ses portes. Les œuvres de Gaëlle Germain sont exposées pendant un mois dans cet écrin du XIIe siècle. A découvrir jusqu'au 20 juillet.


Des tapis peints, des portraits très grands formats couvrent les cinq étages du monument historique. Une ascension vers une des plus belles vues sur Saint-Palais et le phare de Cordouan !

• Des portraits qui vous regardent

Une galerie d’ancêtres, des regards directs. Les personnages vous scrutent avant que vous ne les regardiez. Surgis du passé, ces portraits bienveillants vous interpellent par leur façon d’être figés dans une émotion.

• A découvrir tous les jours sauf le mardi de 10 h 30 à 12 h 30 et de 16 h à 19 h. Vernissage dimanche 2 Juillet à partir de 18 heures.

  
• Le support tapis
 

Peindre sur un tapis apporte de nombreuses contraintes, notamment le format, le poil, une trame très large et flottante. Mais c’est aussi un exercice qui devient un jeu en conservant cet aspect « textile ». Les tapis ont eu une vie, ils ont d’abord été crées par un premier artiste qui en a dessiné les contours, ont été tissés avec des codes et des motifs ancestraux, ont voyagé, ont été foulés, ont partagé le quotidien de leurs propriétaires.

Ce sont un peu eux les maîtres de la création. Leurs motifs, parfois symboliques, leur matière (coton, laine, soie), leur provenance vont générer une inspiration chez l’artiste.

Garder l’esprit du tapis, lui proposer un personnage et sublimer ce qu’il avait de plus beau dans une mise en valeur détournée et colorée. Un peu comme le principe du tableau dans le tableau, un clin d’œil à sa première vie.

La technique

Les tapis sont peints à l’acrylique sur leur envers. Le cadre naturel du tapis et ses motifs sont détournés ou conservés, le dessin les utilise ou s’en inspire. L’artiste laisse toujours une zone non peinte, brute : à vous de la découvrir !


L’histoire : « De spectatrice, je suis devenue actrice de la peinture » !
Gaëlle Germain : « J’étais dans une période douloureuse de ma vie, le virage des 40 ans, une séparation et un bouleversement professionnel. Mon énergie se concentrait à rebâtir une vie entière. Cela est passé aussi par des changements dans la maison... J’ai peint d’abord mon piano, puis armoire, secrétaire et lampes. Les objets de toute la maison y passaient jusqu’à un premier tapis.
Ma démarche est alors devenue artistique. C’était mes premiers traits, mon premier dessin, le début de ma grande "Aventure". De spectatrice, je suis devenue actrice de la peinture.
Grâce aux accidents de vie, la peinture est devenue mon activité. Mon expression, une nécessité, le centre de mon existence. De la première exposition, à la première vente, au travail quotidien, mes pinceaux me donnent l’équilibre et les couleurs qui manquaient à ma vie »...

Du 17 août au 17 septembre, Markus Fauvelle présente Paréidolie au Vieux Clocher de Saint-Palais sur Mer


Une paréidolie (du grec ancien « para » : à côté de, et « eidôlon » : apparence, forme ) est une sorte d’illusion d’optique qui consiste à associer un stimulus visuel informe et ambigu à un élément clair et identi able, souvent une forme humaine ou animale. La paréidolie est généralement causée par la tendance naturelle à assimiler des perceptions nouvelles à celles déjà connues et répertoriées.
C’est le hasard qui a donné envie à Markus Fauvelle de travailler sur cette exposition. Sa quête d’images sur les friches industrielles l'a amené sur le chantier naval d’un port à sec. Il y a réalisé de nombreuses séances sous les coques de bateaux. Ses recherches photographiques s’apparentent de plus en plus à l’univers de l’art abstrait. Il a une attirance pour les compositions où des aplats
de couleurs mêlées à des jeux d’ombres le ramènent à Miro, Manessier... et tant d’autres. Il ne cherchait pas à reproduire, ni à absolument suggérer une image subliminale dans cette œuvre. C’est en deuxième lecture que ces évidences lui sont apparues : « En affinant mon travail, j’ai découvert que le temps, allié à la main de l’homme qui frotte, ponce, gratte les couches de peintures et flocages, crée des œuvres abstraites extraordinairement colorées et graphiques. Si certaines images, différentes pour chacun selon l’humeur et la lumière, nous renvoient à des références picturales ou autres, la paréidolie n’est pas une fin en soi. Elle permet de raconter une histoire au cœur de la photographie ».


Pour faire le portrait de Markus Fauvelle :

1968, Markus a 11 ans. Sa révolution, c’est sa première photo obtenue grâce une boite à chaussures transformée en Sténopé. Ce nouvel angle de vue fait partie dès lors de son existence.
En 1976, vivant à Heidelberg, il se forme au photo-journalisme et fait ses premières armes au Quartier Général des Forces Américaines en Allemagne. Plusieurs villes du Palatinat lui confient de nombreux reportages dans le cadre des jumelages franco-allemands.
Très vite, il met en place diverses expositions signées Markus, le prénom que lui donnent ses amis d’Outre-Rhin et qu’il adopte pour signer ses travaux.
En 1995, il crée en France sa plate-forme d’édition qui regroupe toutes ses connaissances des Arts Graphiques et y développe un département photographie.
Sa première exposition parisienne « Paris 13 Insolite » consacrée au 13ème arrondissement en pleine mutation est un témoignage ultime de la disparition définitive de ses vieux quartiers. Le succès de cet événement générera au fil des ans de nouvelles expositions et couvertures photographiques.
En 2008, le spectacle magique d’un chapiteau et de caravanes couverts de givre permettra sa rencontre avec André-Joseph Bouglione qui dirige le dernier cirque itinérant de cette illustre famille en France. Cette « immersion » se concrétisera par un livre «André-Joseph Bouglione fait son cirque», reprenant les moments forts du quotidien de cette dynastie.
À partir de 2010, Markus expose divers projets artistiques au gré de ses envies.
Invité permanent du collectif d’artistes « les Frigos de Paris », il y présente régulièrement ses expositions :
- Rétrospective Paris 13 Insolite un constat sur vingt ans de bouleversement sociologique et architectural
- Tatoo pour plaire un questionnement sur ces « corps-galerie » - Arrête ton cirque, les coulisses du monde circassien
- Paris-Fragments flâneries parisiennes
- Résis’temps étude sur la rouille et les friches industrielles
Depuis 2015, il se partage entre Paris et la Charente-Maritime. La côte atlantique, ses estuaires et ses ports deviennent un formidable terrain d’inspiration.
Divers rendez-vous sont prévus pour 2017, reprenant son travail sur les ports à sec de l’estuaire de la Gironde et sur Saint-Palais-Sur-Mer.


• Contact : Markus Fauvelle photographe - www.markusfauvelle.com

L'équipement numérique des collèges financé par le Conseil départemental :

• SESSION DU 19 AU 23 JUIN
Le Département adopte le budget supplémentaire 2017


Le Budget supplémentaire 2017 du Département a été adopté par le Conseil départemental, réuni en session à la Maison de la Charente-Maritime de La Rochelle, du 19 au 23 juin, sous la présidence de Dominique Bussereau.
Ce budget supplémentaire s’équilibre à 111, 213 m€
Les principales nouvelles inscriptions budgétaires concernent : 7 M€ affectés à la voirie départementale, ce qui porte le budget 2017 dédié à la voirie à 47,3M€ (40 M€ en 2016) ; 2,8 M€ sont dédiés aux bâtiments départementaux, dont 1,2M€ pour la pose de panneaux photovoltaïques et 800 000€ pour le Centre sportif départemental de Boyardville ; 2,1 M€ sont consacrés aux collèges (équipements informatiques) ; 2 M€ sont affectés au budget dédié aux Allocations personnalisées d’autonomie.
À l’issue de ce vote, le Budget 2017 du Département (budget principal) s’élève à 1, 049 milliard d’euros.
Tous budgets confondus, le total s’élève à 1,135 milliard d’euros.
Le Compte administratif 2016 a été approuvé à l’unanimité.

■ INSTALLATION DE NOUVEAUX AGRICULTEURS
Le Département soutient les installations en agriculture depuis 1988. Pour tenir compte des dispositions de la loi NOTRe, un nouveau règlement d’intervention a été adopté. Il remplace les avances par des subventions d’investissement, dans le cadre d’une convention à passer avec la Région.
L’aide départementale (5 000€), accessible à tous les candidats à l’installation, est conditionnée notamment à la réalisation d’un montant d’investissements minimal de 15 000€.

■ INSTALLATION DE NOUVEAUX PROFESSIONNELS DE LA CULTURE MARINE
Le Département soutient aussi les installations de pêcheurs, conchyliculteurs et aquaculteurs. Des crédits à hauteur de 125 000€ ont été inscrits à cet effet au Budget primitif 2017.
Dans le cadre des dispositions de la loi NOTRe, un nouveau règlement d’intervention en adapte les modalités. L’aide départementale, d’un montant de 10 000€, est conditionnée notamment à la réalisation d’un montant minimal d’investissements de 30 000€.

■ CIRCUITS COURTS
Parmi les filières agricoles considérées comme prioritaires figure la commercialisation par des circuits courts. Une enveloppe budgétaire d’un montant de 50 000€ a été votée afin d’accompagner les projets d’investissements s’inscrivant dans le cadre de la stratégie départementale en faveur des circuits courts.

■ SOUTIEN AUX CRIÉES
Concernant les 3 ports de pêche de Charente-Maritime équipés d’une criée (La Cotinière, La Rochelle/Chef-de-Baie et Royan), les modalités de financement des projets d’investissement ont également été modifiées.
Le Département, qui a voté une enveloppe budgétaire d’un montant de 1M€ pour 2017, continuera d’intervenir, en cofinancement du Fonds européen pour les Affaires maritimes et la pêche (FAMP). Sa contribution sera de 12.5%, en parité avec la Région.

■ REQUALIFICATION DE LA POINTE DE LA FUMÉE
Avec la Commune de Fouras et la Communauté d’agglomération Rochefort – Océan, le Département de la Charente-Maritime a engagé une étude programmation dans l’objectif de programmer des aménagements de requalification du site de la Pointe de la Fumée.

■ TRANSPORTS
La loi NOTRe stipule que les compétences des Départements liées aux transports non urbains réguliers publics, au transport maritime à destination d’une île et aux transports scolaires (hors élèves handicapés) sont transférées aux Régions.
Le Conseil départemental a approuvé la convention cadre régissant ce transfert de compétences, ainsi que plusieurs conventions dont celle portant transfert définitif des agents participant à l’exercice de ces compétences.

■ LIGNE AÉRIENNE LA ROCHELLE/POITIERS/LYON
Le Département accepte le principe d’une prise en charge du déficit résiduel de la Délégation de service public relative à la ligne aérienne La Rochelle / Poitiers / Lyon pour les années 2018 et 2019, sous réserve d’une participation équivalente de la CDA de La Rochelle.

■ ÉQUIPEMENT NUMÉRIQUE DES COLLÈGES
Le Département approuve le projet "Collèges numériques et innovation pédagogique", qui permet de mettre à disposition de chaque collège 3 classes mobiles de 15 tablettes numériques. 54 collèges de Charente-Maritime (dont 9 privés) sont concernés (7 collèges ont déjà bénéficié d’opérations expérimentales).

■ SERVICES D’AIDE À DOMICILE
Une nouvelle politique départementale est mise en œuvre, autour de la notion de co-responsabilité (usager, service d’aide à domicile, Département, partenaires institutionnels).
Elle comprend notamment la mise en place de tarifs horaires uniques de remboursement pour les prestations réalisées dans le cadre de l’APA, de la PCH et des services ménagers pour les services d’aide à domicile habilités à l’aide sociale départementale et les services d’aide à domicile conventionnés non habilités à l’aide sociale départementale.

■ CENTRE DE FORMATION DES APPRENTIS
Une subvention d’un montant de 100 000€ est attribuée à la Chambre de métiers et de l’artisanat pour participer au financement d’un dispositif permettant d’adapter l’appui pédagogique et la formation des mineurs non accompagnés inscrits ans ses Centres de formation des apprentis de La Rochelle et Saint-Germain-de-Lusignan.

■ ACCUEIL FAMILIAL POUR PERSONNES ÂGÉES ET HANDICAPÉES
Le Département a adopté les modifications apportées au règlement de fonctionnement applicable depuis janvier 2016, afin de tenir compte des textes les plus récents et des premières évaluations.

Conseil Départemental : travaux routiers (dont Montendre), soutien à l'agriculture et au tourisme

La Commission permanente du Conseil départemental s’est réunie vendredi 23 juin à la Maison de la Charente-Maritime de La Rochelle sous la présidence de Dominique Bussereau.


Elle a approuvé le lancement du dossier de consultation des entreprises relatif aux travaux de réhabilitation du pont (fixe et mobile) du complexe hydraulique de Saint-Savinien, sur la RD 18, (Communes du Mung et de Saint-Savinien).
Ces travaux consistent essentiellement à réhabiliter le pont fixe ; créer un cheminement mixte par l’élargissement du trottoir aval ; remplacer la travée mobile et réaliser un passage à visons et loutres.
Leur coût est estimé à 1 863 932 €.

■ VOIRIE ROUTIÈRE
Plusieurs lancements de dossiers de consultation des entreprises ont été adoptés. Ils concernent des travaux d’aménagement dans les communes de Médis, pour la traverse du village de La Tournepiche, sur la RD 140. Coût des travaux : 428 000 €.
- Les Mathes et La Palmyre, sur la route de La Fouasse (RD 141E4 et 268). Le coût des travaux est estimé à 1 137 922 €.
- Landes, à l'entrée ouest et dans le centre-bourg, sur la RD 939. Coût des travaux : 485 724 €.
- Montendre sur le boulevard de Saintonge (RD 155). Les travaux seront répartis sur 2 tranches. Leur coût est estimé à 1 109 621 €.

■ CONSERVATION DU PATRIMOINE
Le Département finance la restauration des remparts de la citadelle du Château d'Oléron (3ème tranche), des travaux à l'église de Poursay-Garnaud et la restauration de deux wagons du Train des Mouettes.

■ POLITIQUE SPORTIVE
Le Département soutient les équipes des collèges Les Vieilles Vignes (Cozes), André Malraux (Châtelaillon-Plage), Beauregard et Fabre d’Églantine (La Rochelle) qui participent à des finales de championnat de France UNSS.

■ LECTURE PUBLIQUE EN MILIEU RURAL
Une subvention est accordée à la Commune de Beurlay pour des travaux de mise aux normes d’accessibilité à la bibliothèque communale.

■ POLITIQUE CULTURELLE
Le Département soutient l'enseignement de la musique et de la danse. Des subventions sont accordées à 9 écoles communales ou communautaires pour un total de 104 490 € et à 21 écoles associatives pour un total de 179 480 €.

■ PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D’ÉQUIPEMENT RURAL
Plusieurs opérations (études et travaux hydrauliques) sont financées pour un total de subventions de 94 777 €.

■ INFRASTRUCTURES PORTUAIRES
Le Département accorde deux subventions, d’un montant total de 176 695€, à la Commune du Château d’Oléron, pour la construction et l’aménagement d’une aire d’avitaillement.

■ BARRAGE DE LA BAINE
Afin de satisfaire aux obligations de mise en conformité des ouvrages de La Baine vis-à-vis de la continuité piscicole, une étude de travaux préalable à la définition va être menée.
Le Département sollicite les financements de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne dans le cadre de l’opération coordonnée de restauration de la continuité écologie de l’axe Charente Aval, ainsi que de la Région Nouvelle-Aquitaine et de l’Europe.

■ POLITIQUE AGRICOLE
Des subventions sont accordées à l’Association Vitibio, aux Jeunes Agriculteurs 17 pour l’organisation de la Fête de la Terre, à la Fédération départementale d'élevage ovin, aux associations Les Moutonniers de l'estuaire", Concours bovins de Pâques de Tonnay-Boutonne, Graines d'estuaire, à la CEMES – CESAM, à l'association Charentes- Poitou d'expérimentation légumière et à la Fédération régionale d'agriculture biologique Nouvelle-Aquitaine.

■ TOURISME
Une subvention de 8 000 € est accordée à l’association "La Route Historique des Trésors de Saintonge et d’Aunis" pour l’édition de ses brochures 2016/2017 et 2017/2018.

■ POLITIQUE D'INSERTION
Une aide exceptionnelle est votée en faveur de l’association Terre-Mer-Chantiers dont les locaux de Marennes ont été détruits fin février 2017.

■ PETITE ENFANCE
Une subvention d’équipement est votée au profit du SIVOM de la Presqu’Ile d’Arvert pour l’acquisition d’équipement et de mobilier pour le multi-accueil Les Petites Goules à La Tremblade.

■ MINEURS NON ACCOMPAGNÉS
L'association Départementale de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence de Charente-Maritime "La Protectrice" (ADSEA 17 LP) a créé et gère deux lieux de vie et d’accueil pour les mineurs non accompagnés, Relai17 et Mineurs Non Accompagnés 17, d’une capacité de 10 places chacun.
Le Département approuve les conventions d’habilitation à l’Aide Sociale à l’Enfance des lieux de ces deux lieux de vie et d’accueil.

■ LOGEMENT SOCIAL / HABITAT 17
La garantie départementale est accordée à Habitat 17 pour deux prêts contractés dans le cadre d’opérations de réhabilitation de logements sociaux à Saint-Jean d’Angély : 36 logements rue Philippe Jannet (résidence Carol) ; 56 logements allée Louise Michel (résidence Renée).

■ LOGEMENT SOCIAL / MAISONS-RELAIS
Sept Maisons-Relais existent en Charente-Maritime à La Rochelle (3), Aytré, Rochefort, Saintes et Royan, pour un total de 107 places. Elles accueillent des personnes à faible niveau de ressources, dans une situation d’isolement ou d’exclusion lourde.
Le Département participe à leur fonctionnement. Au BP 2017, une enveloppe d'un montant de 174000€ a été votée. La Commission Permanente a individualisé les subventions à accorder aux associations gestionnaires : Altéa-Cabestan, l’Escale, Le Logis et Le Tremplin17.